Robots : Elon Musk se lance dans la course aux machines humanoïdes

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Robots : Elon Musk se lance dans la course aux machines humanoïdes
France 2
Article rédigé par
J.Bigard, J. Debraux, G. Basle, L. Krikorian, B. Bervas - France 2
France Télévisions

Après les voitures électriques et la conquête spatiale, Elon Musk se lance le défi de créer un robot qui pourra faire à la place des humains les tâches les plus dangereuses ou ennuyeuses. Finiront-ils par nous remplacer ?

Les robots prenaient déjà les commandes dans les restaurants, tenaient la réception de certains hôtels et donnaient même des cours de gym. Désormais, ils savent également courir, faire des saltos et danser. Tesla, la marque de voiture autonome créée par Elon Musk, veut aller encore plus loin avec un robot assistant présenté vendredi 20 août, qui pourrait porter vos courses et faire du bricolage. "Nos voitures sont en quelque sorte des semi-robots autonomes sur roues, donc cela fait sens de lui donner une forme humanoïde aujourd'hui", a déclaré Elon Musk lors d'une conférence de presse.

Des robots parfois critiqués

Annoncé pour l'année prochaine, le prototype mesurera 1,72 mètres et pèsera 56 kg. Il pourra porter jusqu'à 20 kg et courir à une vitesse de 8 km/heure. "Le robot sera amical bien sûr, mais on a bridé ses qualités physiques pour que vous puissiez vous échapper en courant, on ne sait jamais", a plaisanté Elon Musk. Inquiétante ou exaltante, la course aux robots humanoïdes est lancée. Au Japon, où les robots ont déjà leur place, certains utilisateurs commencent à déchanter. Comme dans l'hôtel Henn Na de Tokyo, où les hôtesses d'accueil sont des robots. La direction en a retiré la moitié, car ceux-ci tombaient trop souvent en panne. Ils devraient réintégrer le personnel une fois qu'ils auront été perfectionnés.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers High Tech

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.