Rhône : une caméra pour mesurer le degré de satisfaction des usagers

À Irigny près de Lyon dans le Rhône, la gendarmerie teste un tout nouveau dispositif : une caméra pour capter les émotions. Un moyen de mieux accueillir les usagers.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Discrètement installée dans le hall d'accueil de la gendarmerie, une caméra s'intéresse aux visages des usagers qui passent la porte. Elle détecte les émotions, les rictus et les mimiques d'impatience. La caméra a été conçue par une entreprise belge et permet d'analyser sept registres d'émotion présents sur le visage. D'après son créateur, Georges Caron, le dispositif permet de calculer la distance entre les deux points extrêmes de la bouche.

Une expérimentation qui pourrait être étendue

Si la brigade d'Irigny dans le Rhône teste actuellement cette caméra, c'est pour mesurer la qualité d'accueil des usagers. À leur sortie, ces derniers répondent à un questionnaire de satisfaction sur une borne interactive, les données sont alors couplées à celle de la caméra. Chaque mois, la gendarmerie reçoit un compte-rendu détaillé, le degré de satisfaction est mesuré en fonction des jours de la semaine et des créneaux horaires. Si l'expérimentation est concluante, le dispositif pourrait être étendu à d'autres brigades.

Le JT
Les autres sujets du JT
À Irigny près de Lyon dans le Rhône, la gendarmerie teste un tout nouveau dispositif : une caméra pour capter les émotions. Un moyen de mieux accueillir les usagers.
À Irigny près de Lyon dans le Rhône, la gendarmerie teste un tout nouveau dispositif : une caméra pour capter les émotions. Un moyen de mieux accueillir les usagers. (FRANCE 2)