Pepper, un robot humanoïde expérimenté pour informer les voyageurs de la RATP, une première en France

Un robot humanoïde est expérimenté à partir de mercredi dans l'agence RATP de la gare de Lyon, à Paris. Il a pour mission inédite de participer à l'information des voyageurs. 

Pepper, robot humanoïde trilingue d\'1,20 mètre, est chargé d\'aider les agents RATP à informer les voyageurs, depuis le 13 décembre, à la gare de Lyon.
Pepper, robot humanoïde trilingue d'1,20 mètre, est chargé d'aider les agents RATP à informer les voyageurs, depuis le 13 décembre, à la gare de Lyon. (RAPHAEL EBENSTEIN / RADIO FRANCE)

Pepper parle trois langues (français, anglais et espagnol), mesure 1,20 mètre de hauteur. Ce robot humanoïde personnel a pris ses quartiers à l'agence RATP de la gare de Lyon, à Paris, mercredi 13 décembre, avec pour mission d'aider les agents à renseigner les voyageurs, une première en France.

Paramétré pour répondre aux questions fréquentes

"Bonjour, que puis-je faire pour toi ?" À première vue, Pepper n'a qu'un faux air lointain de R2D2, le célèbre robot de la saga Star Wars. Il devrait pourtant détonner au sein de l'agence RATP. Il est paramétré pour répondre aux questions les plus fréquentes des voyageurs : "Où sont les toilettes ?" "Comment acheter un ticket ?" "Comment rejoindre les quais de départ des trains ?"

Mais Pepper n'est pas un modèle totalement fini. Il sera observé de très près. "On est vraiment en phase d'expérimentation et on en tirera les enseignements", explique Franck Avice, directeur en charge du service, de la relation clients et des espaces multimodaux à la RATP. "Il faut voir comment le robot se comporte et quel est le niveau de service qu'il peut apporter. On va tester aussi le comportement des clients parce que dialoguer avec un robot, ce n'est pas naturel donc ça va s'apprendre." Si l'expérimentation est concluante, la RATP pourrait déployer Pepper dans d'autres agences, peut-être sous une forme différente si le dispositif nécessite des aménagements. 

Pepper ne remplacera pas les agents

Officiellement, l'expérimentation de ce robot humanoïde n'a pas de limite de durée. La RATP assure qu'il n'a pas vocation à remplacer des agents en chair et en os. L'idée est de réserver l'intervention humaine aux problèmes les plus complexes et de laisser un côté ludique à Pepper, qui propose notamment aux voyageurs de se prendre en photo avec lui.

Mais Pepper ne doit pas être utilisé n'importe comment. Ainsi, le public est invité à ne pas toucher le robot humanoïde et à s'adresser à lui à une distance d'environ un mètre pour ne pas perturber ses circuits et pour qu'il conserve toute sa courtoisie.

Le reportage de Raphaël Ebenstein
--'--
--'--