Cet article date de plus de neuf ans.

Le streaming illégal, nouvelle cible des professionnels du cinéma

La guerre contre le streaming pirate sur Internet est déclarée : les professionnels du cinéma et de la vidéo ont décidé de porter l'affaire en justice. Ils attaquent non pas les sites pirates, mais les opérateurs et moteurs de recherche. Plus efficace...
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

C’est la « bombe atomique » anti-piratage comme l’écrit le site Electron Libre qui a livré l’information. Le monde de la vidéo passe à l’attaque contre les sites de streaming pirate et de direct download, ces sites qui permettent de regarder des films et des séries en dehors des circuits officiels. Ils ont pour noms : MegaUpload, MegaVideo, AlloShare, AlloMovie ou encore AlloShowTv.

L’arme de destruction massive en question, c’est l’injonction adressée non pas aux sites eux-mêmes mais à tous les opérateurs et moteurs de recherche qui permettent d’accéder à ces serveurs : Orange, Free, Numéricable, SFR, Bouygues, Darty mais aussi Google, Microsoft et Yahoo.

Les professionnels réclament le blocage, filtrage ou déréférencement – appelons-ça comme on veut – des sites de streaming afin que les internautes ne puissent plus y accéder.

L’audience en référé est fixée au 15 décembre. Ce n’est sans doute que la première offensive qui devrait être suivie par d’autres actions de choc, cette fois contre les flux financiers liés aux sites de streaming.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers High Tech

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.