L'intelligence artificielle, "un tsunami technologique"

Laurent Alexandre, spécialiste de l'intelligence artificielle, est l'invité du Soir 3 ce mercredi 28 mars.

Voir la vidéo
France 3

On parle de millions d'emplois possibles grâce à l'intelligence artificielle. "On voit bien les métiers qui vont disparaître : chauffeur routier, comptable... Des métiers que l'intelligence artificielle va faire mieux que les êtres humains. Mais les nouveaux métiers, on ne les connait pas tous", explique le Dr Alexandre dans le Soir 3 ce mercredi.

Et le spécialiste de l'intelligence artificielle d'ajouter : "Quand on a un tsunami technologique, il y a plein de gens à former à des métiers qu'on ne connait pas encore, il faut que le système de formation soit très réactif et fasse de la veille technologique. Il faut des spécialistes de l'intelligence artificielle au sein de l'Éducation nationale".

"Ça arrivera vers 2030"

Le député mathématicien Cédric Villani a rendu un rapport sur le sujet ce mercredi soir. Il a identifié quatre domaines : la santé, les transports, l'environnement et la défense. "Pour la santé, il y a des choses très intéressantes à faire. Pour les transports, avec les voitures autonomes, il n'y aura plus de routiers, mais il y aura toute une industrie sur ce qu'on fait dans la voiture à partir du moment où on ne tient plus le volant", développe Laurent Alexandre.

"Tout ça arrivera vers 2030. C'est pour ça qu'on a le temps de s'y préparer, mais il ne faut pas perdre trop de temps", estime-t-il.

Cet expert met en garde toutefois : "Il ne serait pas raisonnable de développer des intelligences artificielles qui pourraient devenir hostiles, comme dans les films de science-fiction. Il va falloir organiser la police des intelligences artificielles".

Le JT
Les autres sujets du JT
Robot présenté à l\'exposition \"Osons la France\" au Grand Palais à Paris, le 4 décembre 2014.
Robot présenté à l'exposition "Osons la France" au Grand Palais à Paris, le 4 décembre 2014. (VINCENT ISORE / MAXPPP)