Cet article date de plus de neuf ans.

L'enseigne hi-tech Surcouf, déjà placée en redressement judiciaire, est à vendre

Le groupe Surcouf qui était en redressement judiciaire depuis la fin février est à vendre. L'enseigne de matériel hi-tech souhaitait initialement céder trois de ses magasins, mais l'opération a échoué.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

C'est une longue période de turbulence que traverse l'enseigne
hi-tech Surcouf. En 2010 elle avait déjà enregistré une perte nette de 20
millions d'euros obligeant les dirigeants à mettre en œuvre un plan social et a
fermer deux de ses magasins. Surcouf avait ensuite été placé en redressement
judiciaire fin février.

Pour tenter de sortir la tête de l'eau, l'entreprise, qui emploie 500 personnes, souhaitait initialement vendre trois de ses boutiques, à Paris, Bordeaux et
Lille. Ces opérations ont échoué explique Hugues Mulliez, propriétaire de
Surcouf, dans un communiqué.

"Malgré de
nombreux contacts et échanges avec de potentiels repreneurs, le délai court
imparti et la complexité des cessions de baux n'ont pas permis de répondre à
nos attentes notamment en terme de préservation d'emplois."

Conséquence de cet
échec, c'est désormais l'ensemble de l'enseigne qui est à vendre. La procédure
a été validée par le tribunal de commerce de Lille. Les repreneurs ont jusqu'au
5 juillet pour formuler leurs offres. Elles seront étudiées le 26 juillet par le
tribunal. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers High Tech

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.