Intelligence artificielle : des emplois à la clé

Emmanuel Macron a présenté un plan d'un milliard et demi d'euros sur quatre ans pour développer l'intelligence artificielle. Plusieurs groupes ont annoncé la création de centres de recherche en France avec des centaines d'emplois à la clé, mais combien vont-ils en détruire ? Éléments de réponse.

Voir la vidéo
France 2

L'intelligence artificielle, c'est des formules mathématiques pour effectuer des tâches. Le gouvernement affirme qu'il y a des emplois à la clé. En France, Samsung va créer une centaine de postes et Fujitsu, un centre de recherche. IBM développe de son côté des applications grand public. Par exemple, vous amenez une photo du pull de vos rêves dans un magasin et l'ordinateur va vous le trouver.

IBM promet 400 emplois

Pour créer ces applications, il faut des développeurs qui traduisent tout en codes et en algorithmes. Les fameuses formules mathématiques. Grâce à elles, "on va être capable de reconnaître des images, du texte, des visages", explique le directeur technique de Kwalys, Pascal Lainé. IBM va créer 400 emplois en France, car, selon l'entreprise, l'intelligence artificielle va révolutionner notre quotidien. Dans un premier temps, les emplois qui peuvent être remplacés par les machines seront détruits. Mais pour l'heure, il est difficile de dire s'il y aura plus de créations ou de destruction à long terme.

Le JT
Les autres sujets du JT
Ordinateur Watson d\'IBM, qui peut répondre à des questions formulées dans le langage courant. 
Ordinateur Watson d'IBM, qui peut répondre à des questions formulées dans le langage courant.  (MAXPPP)