Intelligence artificielle : attention aux dérives

Un groupe d'universitaires et de responsables de firmes technologiques tire la sonnette d'alarme. L'intelligence artificielle peut nuire aux libertés individuelles.

France 3

Quand un gouvernement ou une entreprise utilise l'intelligence artificielle sans rendre des comptes, ça peut poser des problèmes. Aux États-Unis, ce sont des algorithmes qui fixent les peines de prison ou attribuent les aides sociales. Ces algorithmes sont difficiles à comprendre et quand on n’arrive pas à expliquer les décisions prises, on ne peut pas se défendre. Il faut que les algorithmes soient auditables.

L'homme doit contrôler la machine

Les dérives sont nombreuses. Tous les programmes qui prétendent être capables d'analyser les émotions, la personnalité et même les penchants sexuels d'une personne ou sa probité. Il n'y a pas de moyen scientifique fiable pour valider ces allégations.

Les garde-fous existent. Il faut que l'homme et la machine travaillent d'égal en égal. L'idée est que la machine puisse remonter une alerte quand il y a un problème, mais que toute décision finale soit prise par l'être humain.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'homme et l\'intelligence artificielle vont-ils réussir à travailler main dans la main ?
L'homme et l'intelligence artificielle vont-ils réussir à travailler main dans la main ? (France 3)