Fermeture de Megaupload : Anonymous organise la riposte

Depuis l'annonce jeudi soir de la fermeture du site Megaupload par le FBI, le collectif de pirates Anonymous organise la riposte en "hackant" toujours plus de sites internet, de Hadopi à Justin Bieber en passant par celui du FBI.

(Radio France)

"If Megaupload is down...You are down too!!!" (Si Megaupload ne fonctionne pas alors vous non plus) C'est ce message qui accueille l'internaute ce matin sur le site brésilien d'Universal.

Les pirates d'Anonymous ont lancé une campagne de "black out" sans
précédent pour exprimer leurs craintes après la fermeture de Megaupload. Dans
une vidéo postée sur internet on peut entendre : "l'opération revanche est
ouverte, l'opération megaupload est engagée."

 

Sur le réseau Twitter on parle déjà de #cyberwar, hier ce sont les sites du
département américain de la justice, du FBI ou encore celui
de l'Élysée
qui ont été piratés. Aujourd'hui ceux des chanteurs Justin Bieber, Selena
Gomez
étaient inaccessibles, résultat de l'#Opmegaupload.

La nébuleuse Anonymous agit tout autour du monde et des déclinaisons par
pays de l'#Opmegaupload se sont mises en place sur Twitter. Le compte annonçait
hier soir que 9000 personnes avaient participé aux attaques.

Avec les mots clefs #anonymous, #megaupload ou #Opmegaupload de nombreux
internautes relaient au fur et à mesure les sites attaqués et programment les
actions à venir. Dans la ligne de mire des pirates aujourd'hui : hollywood.com
ou élysée.fr encore une fois.