Des cartes bancaires mieux sécurisées en 2016

La carte bancaire, moyen de paiement le plus utilisé en France, va évoluer dans le courant de l'année prochaine. Les banques sont en train de tester une carte nouvelle génération, avec un "cryptogramme dynamique", pour lutter contre la fraude.

(Le cryptogramme dynamique des nouvelles cartes bancaires va mieux sécuriser le paiement en ligne © Fotolia)

Les premières cartes bancaires nouvelle génération seront en circulation en 2016. Elles seront pourvues des dernières avancées technologiques créées pour contrer plus efficacement la fraude bancaire et le piratage des données.

Le "cryptogramme dynamique" pour renforcer la sécurité des paiements

Il s'agit des trois petits chiffres inscrits au verso de la carte bancaire et qui servent à confirmer le paiement en ligne. La plupart des banques testent actuellement une nouvelle carte avec un "cryptogramme dynamique", c'est à dire avec trois chiffres qui changent toutes les vingt minutes. L'avantage est de rendre la fraude beaucoup plus difficile qu'avec une carte classique où le cryptogramme imprimé demeure inchangé. Reste malgré tout une question en suspens, qui va payer pour cette innovation technologique ? Les banques, les commerçants, les clients... ou bien un peu des trois à la fois ? Rien n'est encore tranché, mais ces nouvelles cartes bancaires seront beaucoup plus chères à fabriquer puisqu'elles seront dotées d'un petit écran digital où sera affiché le cryptogramme dynamique.

Plus de sécurité pour le client, moins de frais pour les banques

Avec ce cryptogramme dynamique, les pirates informatiques n'auront plus qu'une vingtaine de minutes au maximum pour effectuer des paiements frauduleux avant que le code de sécurité ne change. Mais cette innovation technologique a également un avantage pour les établissements bancaires : celui de réduire le coût des fraudes, puisque les banques assument généralement l'indemnisation de leurs clients en cas de piratage.

Enfin les commerçants et les sites de vente en ligne attendent eux aussi beaucoup de cette innovation : plus de sécurité et de confiance dans le paiement à distance, cela ne peut qu'avoir des effets positifs sur la consommation.