Cet article date de plus de sept ans.

Avec le .paris, la capitale veut faire briller son nom de domaine

À partir de ce mardi, les internautes pourront s'acheter un nom de domaine en .paris, une opportunité économique pour la capitale qui s'apparente aussi à une campagne de communication. Depuis six mois, le test a été mené auprès de 100 marques choisies avec soin.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Capture d'écran du site présentant les noms de domaine en .paris © bienvenue.paris)

Le site spécialement créé pour l'occasion affiche fièrement, en page d'accueil, un compte à rebours, sur fond de Tour Eiffel scintillante. Ce mardi, nous sommes le 2 décembre, autrement dit à "J-00", le jour officiel du lancement de l'extension .paris pour tous. Depuis plusieurs semaines, la mairie de la capitale communique allègrement sur cette nouveauté qui lui est offerte, de proposer aux internautes un nom de domaine prestigieux.

Depuis le 4 juin dernier, 100 "ambassadeurs" ont déjà obtenu leur nom de domaine en .paris. On y trouve des institutions, des services comme la RATP, Vélib', des institutions culturelles comme la musée Grévin, des monuments comme le site de la Tour Eiffel... Mais aussi des marques comme Delsey ou Renault DS. Et les retombées en termes d'image de marque sont annoncées comme probantes.

Le jackpot pour la mairie de Paris ?

Au-delà de l'image de marque qui découle de la réputation prestigieuse de la "Ville lumière", cette initiative est évidemment économique. Dès 2008, la mairie de Paris s'est positionnée auprès de l'Icann pour faire partie des acteurs de cette extension des noms de domaine (au même titre que le .bzh pour la Bretagne, le .corsica pour la Corse, etc). Les retombées attendues se mesureraient en termes touristiques, culturels...

Dans un premier temps, seuls les détenteurs de marques ont pu réserver leur nom de domaine, du 9 septembre au 11 novembre. Mais ce mardi à 14h tout rond, tous ceux qui le souhaitent pourront en faire de même. Il en coûtera au minimum 29 euros, selon la règle du "premier arrivé, premier servi". À noter que la mairie ne s'occupe pas elle-même d'enregistrer ces demandes ; ce sont des bureaux d'enregistrement, qui ont monnayé leurs services, qui s'en chargent.

Dans un communiqué, Jean-Louis Missika, adjoint à la mairie de Paris, a expliqué qu'en seulement deux heures plus de 6.000 noms de domaine ont déjà été achetés. Par ailleurs, 2.000 entreprises avaaient déjà pré-réservé leur nom de domaine. 

02.12.2014 nom de domaine point paris
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers High Tech

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.