Cet article date de plus de huit ans.

Amendes record pour six fabricants de tubes cathodiques

La Commission européenne a infligé mercredi des amendes d'un montant record de 1,47 milliard d'euros à six entreprises. Elles sont reconnues coupables d'entente sur les prix des tubes cathodiques de téléviseurs et d'ordinateurs pendant près de dix ans.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Maxppp)

On l'appelle déjà le
"cartel des tubes cathodiques ". Pendant près de dix ans, six
entreprises se sont entendues illégalement pour fixer le prix des tubes
cathodiques pour téléviseurs. Un marché très juteux.

La Commission européenne
a infligé à ces marques des amendes record de 1,47 milliards d'euros.

Des amendes record

La Commission européenne
a prononcé de lourdes sanctions financières pour six entreprises.

Philips Electronics (Pays-Bas)
: 313,4 millions d'euros d'amende LG Electronics Corée du
Sud) : 295,6 millions d'euros d'amende Panasonic (Japon) : 157,5
millions d'euros d'amende Samsung SDI (Corée du Sud) : 150,8 millions d'euros d'amende Technicolor (France) : 38,6
millions d'amende Toshiba (Japon) : 28
millions d'euros d'amende

L'entreprise Philips a
immédiatement annoncé son intention de faire appel de la sanction en soulignant
que celle-ci visait une activité cédée en 2001.

Même défense pour le français Technicolor qui rappelle que l'activité incriminée a été cédée en 2005. L'entreprise a indiqué qu'elle provisionnera cette amende dans ses comptes du deuxième semestre 2012 comme une perte exceptionnelleet qu'il demandera un échéancier de paiements à la Commission.

Le taïwanais Chunghwa
Picture Tubes, qui a révélé l'existence de ces cartels, échappe à toute
sanction.

Entente illicite pendant dix ans

Les pratiques concernaient
à la fois la fixation des prix, le partage des marchés, la répartition des
clients, la coordination des capacités de production et l'échange
d'informations commerciales sensibles.

De plus, les entreprises ont limité
volontairement leur production entre 1996 et 2006, d'une part sur le segment
des tubes pour téléviseurs et d'autre part sur celui des tubes pour ordinateurs.

"Les tubes
cathodiques étaient des composants très importants des écrans de télévision et
d'ordinateur, dont ils représentaient entre 50% et 70% du prix. Cela donne une idée
du préjudice grave causé au fil des ans par cette pratique illicite." (Joaquin
Almunia, commissaire à la concurrence)

Jusqu'ici, la plus forte
amende infligée par la Commission dans une affaire de cartel, datant de 2008,
concernait quatre producteurs de verre qui ont été condamnés à payer 1,38
milliard d'euros.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers High Tech

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.