Vidéo Thomas Pesquet explique sa prochaine mission et espère retrouver à son retour, dans six mois, un "monde revenu à la normale"

Publié Mis à jour
Envoyé spécial. La mission Alpha expliquée par Thomas Pesquet
Article rédigé par
France Télévisions

Le 22 avril 2021, il doit repartir pour la Station spatiale internationale, à 400 kilomètres de la Terre. Le nom de sa mission, "c'est la mission Alpha, et son but, c'est deux choses : la recherche scientifique, et la recherche pour préparer la suite, le but ultime... Mars". L'astronaute Thomas Pesquet commente sa prochaine expédition pour "Envoyé spécial". 

"Ça va être un peu une libération de partir pour cette mission." A un mois du décollage vers l'ISS, la Station spatiale internationale, il se dit "impatient de partir". Impatient de faire "un break de l'actualité sur Terre", en espérant retrouver dans six mois "un monde revenu à la normale"... après une année marquée par la pandémie de Covid-19.

Thomas Pesquet doit repartir dans l'espace, un départ prévu le 22 avril 2021. Pour "Envoyé spécial", il a bien voulu détailler les deux objectifs principaux de cette mission Alpha (comme Alpha du Centaure, le système stellaire et planétaire le plus proche de la Terre).

Des mini-cerveaux dans une boîte de Petri

Tout d'abord, la recherche scientifique : la station spatiale sera utilisée comme laboratoire pour des expériences médicales impossibles à mener sur Terre en raison de la gravité. "Il y en a une qui me plaît bien, confie Thomas Pesquet, c'est une expérience avec des mini-cerveaux, des cellules souches de cerveau (...) dans une boîte de Petri." L'équipe va étudier le vieillissement de ces cellules souches pour mieux comprendre des pathologies comme la maladie d'Alzheimer.

Le deuxième axe du travail de recherche quotidien à bord de l'ISS, explique l'astronaute, "c'est la recherche pour préparer la suite. Le but ultime, du moins à notre portée pour les cent prochaines années, c'est Mars, parce que c'est la sœur jumelle de la Terre, parce qu'elle a une histoire très similaire, parce qu'elle a eu de l'eau liquide...".

"Mille fois plus loin, mille fois plus dur" : Mars 

"On pense qu'il y a eu la vie mais on n'est pas complètement sûrs, est-ce qu'elle est encore dans des poches de liquide sous la surface ? On veut aller vérifier ça là-bas, mais on n'en est pas capables, c'est trop loin. La station spatiale, c'est 400 kilomètres, la Lune c'est 400 000, Mars, c'est entre 40 et 400 millions de kilomètres. A chaque fois, il y a un facteur 1000 sur la difficulté : c'est 1 000 fois plus loin, c'est 1 000 fois plus dur"...

Extrait de "Ma vie d'astronaute", un reportage à voir dans "Envoyé spécial" le 25 mars 2021.

> Les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS Android), rubrique "Magazines".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.