Espace : une troisième sortie extravéhiculaire pour Thomas Pesquet

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Espace : une troisième sortie extravéhiculaire pour Thomas Pesquet
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Mercredi 16 juin, à 14 heures, Thomas Pesquet effectuera sa première sortie extravéhiculaire dans le cadre de la mission Alpha à bord de la Station spatiale internationale. Il devra ainsi installer des panneaux solaires. 

Mercredi 16 juin, à partir de 14 heures, c'est engoncé dans un scaphandre de 200 kilos que Thomas Pesquet va jouer le mécano de l'espace, à 400 kilomètres au-dessus de la Terre, comme en 2017. Il s'agit de sa troisième sortie extra-véhiculaire. Sa mission est d'installer un nouveau panneau solaire au bout de la Station spatiale internationale (ISS) pour augmenter la puissance du vaisseau. 

Un effort surdimensionné

"La première fois qu'on bascule à l'extérieur de la station, on est un peu aspiré par ce vide. C'est comme être sur une paroi d'alpinisme, mais avec vraiment cette sensation de vertige", explique Thomas Pesquet. L'opération, qui doit durer 6 heures, sera chorégraphiée par la NASA. Chaque geste demandera à l'astronaute français et son collège américain, Shane Kimbrough, un effort surdimensionné ; l'effort d'un 100 mètres, sur la durée d'un marathon. Thomas Pesquet a préparé cette épreuve physique depuis plus d'un an, sous l'eau, avec une maquette grandeur nature de l'ISS. "Ce n'est pas facile, parce qu'on a des gants pressurisés, c'est un peu comme essayer de jouer du piano avec des gants de boxe (...). C'est vraiment un travail très manuel, très minutieux", commente l'astronaute. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Thomas Pesquet

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.