Mission Artemis : une tempête repousse encore le décollage de la fusée de la Nasa pour la Lune

La tempête tropicale Ian, actuellement située au sud de la Jamaïque, pourrait se renforcer en ouragan dans les prochains jours et remonter vers la Floride, où se trouve le pas de tir.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La fusée Artemis sur son pas de tir au Centre spatial Kennedy de la Nasa à Cap Canaveral, en Floride, le 6 septembre 2022. (CHANDAN KHANNA / AFP)

C'est encore râpé pour cette fois-ci. Le décollage de la nouvelle méga-fusée de la Nasa vers la Lune, pour la très attendue mission test Artemis 1, ne pourra pas avoir lieu le 27 septembre comme prévu, à cause de la formation d'une tempête, a annoncé l'agence spatiale américaine samedi 24 septembre.

Sous la menace de la tempête tropicale Ian, qui se trouve actuellement au sud de la Jamaïque, la Nasa doit préparer la fusée pour la rentrer à l'abri, dans son bâtiment d'assemblage. D'autant que la tempête devrait se renforcer en ouragan au cours des jours qui viennent et remonter vers la Floride, où se trouve le centre spatial Kennedy.

Va-t-elle décoller ?

La fusée orange et blanche, haute de 98 m, peut résister sur son pas de tir à des bourrasques de vent de maximum 137 km/h. La décision finale de rentrer la fusée sera prise dimanche, afin d'avoir des prévisions météo plus précises, a fait savoir la Nasa. S'il est finalement décidé que la fusée peut rester sur son pas de tir, la Nasa n'a pas précisé si la date de repli précédemment annoncée, le 2 octobre, pourrait toujours être envisagée pour un décollage.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Mission Artemis vers la Lune

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.