Lune : un module chinois sur la face cachée

Jeudi 3 janvier, la Chine a réussi à déposer un engin sur la face cachée de la Lune.

FRANCE 3

Le module d'exploration chinois Chang’e-4 avait quitté la Terre le 8 décembre dernier. Jeudi 3 janvier, il s'est déposé sur la face cachée de la Lune. "Un exploit qui a été vécu en direct sur les écrans de télévision en Chine", explique le journaliste Jean-Christophe Batteria, sur le plateau de France 3. "Il était 3h30 ce matin quand est apparue la première photo prise depuis la surface de la face cachée de la Lune. Cette surface est très bouleversée et montagneuse, avec des cratères gigantesques", précise-t-il.

Champions du monde de l'espace

"Il faut savoir que les astronautes américains, il y a trente ans, avaient aperçu par les hublots des capsules Apollo cette face cachée de la Lune. Des sondes russes, puis des sondes chinoises avaient déjà orbité, donc étaient passées au-dessus de la face cachée de la Lune, mais c'est la première fois qu'un engin s'y pose. Depuis la face cachée de la Lune, depuis l'autre côté, il est impossible de communiquer. En prévision de cette difficulté, les Chinois avaient lancé au mois de mai un premier satellite, un satellite de communication qui orbitait en altitude très haute autour de la Lune, pour fournir du réseau au robot qui s'est posé. Le robot va pouvoir envoyer des données et aussi, depuis les bases terrestres en Chine, recevoir des ordres qui seront exécutés quelques secondes plus tard. Ce matin, en quelque sorte, les Chinois sont champions du monde de l'espace", conclut-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une photo d\'une simulation de l\'aterrissage du module d\'exploration chinois Chang\'e-4 arrivé sur la Lune le 3 janvier 2019.
Une photo d'une simulation de l'aterrissage du module d'exploration chinois Chang'e-4 arrivé sur la Lune le 3 janvier 2019. (JIN LIWANG / XINHUA / AFP)