Cet article date de plus de sept ans.

Le cœur des astronautes s'arrondit quand ils sont dans l'espace

Des chercheurs de la Nasa ont montré que le cœur des astronautes s'arrondissait de 10% lors de longs séjours dans l'espace. Une étude qui pourrait amener aider à comprendre des pathologies cardiovasculaires sur terre.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Après avoir étudié les images du cœur de douze astronautes
de la Nasa avant, pendant et après leurs voyages à bord de la Station spatiale
internationale, des chercheurs ont prouvé qu'un long séjour dans l'espace
provoquait un arrondissement du cœur.

Une étude dévoilée ce
week-end par l'American College of Cardiology montre que, lors des longs périples
(de plus de 18 mois), le cœur s'arrondissait de près de 10% en apesanteur, pouvant entraîner des problèmes cardiaques.

Pour le docteur James Thomas, responsable scientifique à la
Nasa de l'imagerie cardiaque et des ultrasons, et principal auteur de l'étude, Le
cœur ne fait pas autant d'effort dans l'espace, ce qui peut entraîner une perte
de masse musculaire". Pour autant, la forme prise par le cœur des
astronautes disparaît rapidement peu après leur retour sur terre.

Les vols spatiaux sont connus pour provoquer différents
effets sur le cœur. A leur retour, les astronautes ont souvent des
étourdissements ou s'évanouissent en raison d'une chute soudaine de la tension
artérielle.

Des exercices physiques à faire dans l'espace

Après cette étude, la recherche devrait se tourner vers des
exercices pouvant permettre aux astronautes de prévenir ce phénomène. Le fait
de savoir quels exercices faire pendant un voyage dans l'espace pour maintenir
un cœur sain en microgravité va être très important pour garantir la santé des astronautes
lors de longs vols spatiaux, comme pour une mission vers Mars, ont estimé les
chercheurs.

Des exercices qui pourraient d'ailleurs aider à maintenir la
santé des personnes sur Terre souffrant de défaillance cardiaque.

L'étude pourrait aussi conduire à une meilleure
compréhension des pathologies cardiovasculaires sur terre. "On pourrait prédire
comment le coeur réagit soumis à différentes situations de stress
", a précisé le docteur Thomas.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.