La Nasa lance un site participatif pour tenter de découvrir la "neuvième planète" du système solaire

Avec beaucoup (beaucoup) de patience, vous découvrirez peut-être un trésor au-delà de Neptune, là où la lumière du Soleil pâlit.

La Nasa a lancé un site collaboratif pour tenter de localiser une hypothétique \"neuvième planète\" dans le système solaire, mercredi 15 février 2017.
La Nasa a lancé un site collaboratif pour tenter de localiser une hypothétique "neuvième planète" dans le système solaire, mercredi 15 février 2017. (NASA GODDARD / YOUTUBE)

La Nasa a besoin de votre aide. L'agence américaine tente de localiser (article en anglais) la neuvième planète du système solaire, dont l'existence, toutefois, est encore hypothétique. Pour y parvenir, elle a lancé un site internet (en anglais) consacré à ces recherches, mercredi 15 février, dans le cadre du projet Backyard Worlds : Planet 9 – neuf, car Pluton n'est plus classée parmi les planètes. Grâce à cette plateforme collaborative, tout un chacun peut participer aux recherches.

Une aiguille dans une botte de foin spatiale

En 2016, des astronomes ont observé que les orbites de certains objets très éloignés étaient affectés. Pour expliquer ce phénomène, ils ont émis l'hypothèse de l'existence d'une "neuvième planète" – ou "planète X" – dans le système solaire, dont la gravité modifierait la trajectoire des objets observés. Pour l'heure, personne ne connaît son éventuelle position, sa masse ou sa taille.

Pour résoudre l'énigme, la Nasa a mis en ligne des images enregistrées par son télescope Wise (en anglais). Les internautes ont pour mission de les passer au peigne fin, dans l'espoir de détecter la présence de l'astre. Le ciel est découpé en courtes animations, qui montrent l'évolution d'une région sur plusieurs années. Si un participant repère un objet en mouvement, il peut le signaler aux chercheurs, lesquels se pencheront sur le cas.

   
    (NASA)

L'espoir d'avoir son nom dans une revue scientifique

"Un peu plus de quatre années-lumière séparent Neptune et Proxima du Centaure, l'étoile la plus proche, et une grande partie de ce vaste territoire est inexplorée, explique Marc Kuchner, astrophysicien à la Nasa. "La lumière du Soleil est faible, et même les grands objets sont difficiles à voir. Mais avec l'infrarouge, le télescope Wise a peut-être enregistré les images d'objets que nous aurions manqués sinon".

En cas de publication scientifique, les participants seront crédités avec les chercheurs. "Le projet Backyard Worlds : Planet 9, potentiellement, peut donner lieu à des découvertes extraordinaires, commente Aaron Meisner, chercheur à l'université de Californie. Il est excitant de penser qu'elles pourraient être nées par un citoyen scientifique".