La Nasa a observé de possibles jets de vapeur d'eau sur Europe, une des lunes de Jupiter

Si leur existence est confirmée, ces geysers permettraient d'analyser plus facilement l'eau de l'océan recouvert de glace qui se trouve sur cette lune de Jupiter.

La Lune Europe, sur une photo publiée le 26  septembre 2016 par la Nasa.
La Lune Europe, sur une photo publiée le 26  septembre 2016 par la Nasa. (AP/ SIPA)

C'est une "découverte exaltante". De nouvelles observations d'Europe, une des 67 lunes de Jupiter, ont mis en évidence ce qui paraît être des jets de vapeur d'eau, a annoncé la Nasa, lundi 26 septembre. Europe possède, sous une épaisse croûte glacée, un vaste océan considéré comme "l'un des endroits les plus prometteurs dans le système solaire, où la vie pourrait potentiellement exister", a souligné Geoff Yoder, qui dirige le département Sciences de l'agence spatiale américaine.

Ces geysers ont été observés, grâce au télescope spatial Hubble. Ils apparaissent "comme des tâches sombres", a expliqué l'astronome William Sparks, principal auteur de cette observation qui sera publiée dans la revue américaine Astrophysical Journal

Sur les observations d'Hubble, ces jets de vapeur d'eau atteignaient environ 200 km d'altitude. Si leur existence est confirmée, ces jets de vapeur d'eau pourraient offrir un jour un moyen d'obtenir, grâce à l'envoi de robots, des échantillons de l'eau de cet océan pour les analyser sans avoir à faire de forage dans plusieurs kilomètres de glace.

De potentiels geysers déjà détectés en 2012

Pour William Sparks, "ces observations représentent la limite de ce que Hubble peut faireNous ne prétendons pas prouver l'existence de ces geysers mais seulement avoir produit de nouvelles indications que de tels phénomènes peuvent se produire". En 2012, une autre équipe scientifique avait déjà détecté de la vapeur d'eau jaillissant de la surface d'Europe, qui s'élevaient jusqu'à 160 km dans l'espace.

Les deux équipes ont utilisé le spectographe du téléscope spatial mais des méthodes totalement différentes pour arriver à la même conclusion. Si ces observations de geysers sont confirmées, Europe serait la deuxième lune dans le système solaire connue pour avoir de tels jets de vapeur d'eau : en 2005, la sonde Cassini avait en effet détecté des geysers d'eau sortant de la surface d'Encelade, une des lunes de Saturne. En 2015, la Nasa a annoncé une mission robotique vers Europe d'ici 2020.