Hubble, le télescope grâce à qui "on comprend comment la matière s'est formée à la naissance de l'univers", fête ses 30 ans

Depuis 1990, le téléscope Hubble observe l'univers depuis l'espace et a apporté aux scientifiques des observations essentielles sur le fonctionnement de l'univers. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Une photo issue du télescope Hubble montrant la nébuleuse géante NGC 2014 et sa voisine NGC 2020, appartenant à une vaste nurserie d'étoiles, satellite de la Voie lactée.  (AFP PHOTO/EUROPEAN SPACE AGENCY/HUBBLE/NASA)

Il y a trente ans, le télescope Hubble a embarqué dans la soute de la navette Discovery, direction l’espace, à 600 km de la Terre. Pour de nombreux astrophysiciens, ce nouvel instrument a permis de voir aux confins de l’univers, de découvrir la galaxie la plus lointaine jamais observée, à 13,4 milliards années-lumière. La Cité de L’espace de Toulouse a organisé vendredi 24 avril, sur internet, de nombreuses conférences pour comprendre ce qu’a apporté à la science mais aussi au grand public, ce télescope en orbite autour de la Terre.

L'histoire d'Hubble avait pourtant mal commencé, puisque les premières images qu’il envoyait vers la Terre étaient floues. Il suffisait mathématiquement de les corriger, mais ça faisait quand même désordre. Il a donc fallu envoyer une mission pour lui mettre des lunettes, puis une autre, celle de Jean-François Clervoy en 1999 pour l’empêcher de retomber sur Terre. L’astronaute se souvient : "Les gyroscopes, de petites toupies qui lui permettent de pointer très précisément et de façon hyper stable, étaient en panne. Il était en rotation lente, en mode survie, c'est à dire complètement éteint, sauf les batteries qu'on maintenait chargées par les panneaux solaires. C'est vrai que si nous avions échoué à réparer le télescope, il serait mort en 1999 et on aurait manqué les vingt ans d'observations extrêmement riches qu'il nous a apportés des dernières années."

Des observations essentielles pour comprendre l'univers

Sans Hubble la connaissance de l’univers aurait beaucoup moins avancé. Thierry Contini est directeur de recherche au CNRS, il étudie la naissance des galaxies. "On a fait des progrès considérables" pour comprendre "ces grands ensembles d'étoiles qui évoluent depuis 13 milliards d'années", se réjouit le chercheur. "En particulier quand les astronomes ont eu la bonne idée d'utiliser Hubble pour observer pendant très longtemps une toute petite portion du ciel, qui a permis de se rendre compte que l'univers était rempli de milliards et de milliards de galaxies et surtout de pouvoir remonter le temps, de remonter leur histoire, à différentes époques de l'univers."

Grâce à Hubble, on comprend comment la matière s'est formée à la naissance de l'univers, comment les étoiles se sont assemblées, comment les galaxies se sont assemblées.

Thierry Contini, directeur de recherche au CNRS

à franceinfo

Enfin pour nous tous, Hubble a permis de livrer de magnifiques photos de l’univers en expansion ou des pouponnières d’étoiles. Hadrien Dupuis anime le club d’astronomie de l’université Paul Sabatier de Toulouse, UPS in Space : "On a pu avoir la première image de Pluton, ensuite évidemment tout ce qui est trous noirs, on se disait qu'il y avait bien quelque chose au centre des galaxies, et après, tout le milieu des nébuleuses, tout ce gaz qui évolue dans l'univers."

Et pour fêter le 30e anniversaire du téléscope, UPS in Space et La Cité de l'espace de Toulouse proposent des interviews et des animations en direct sur Facebook vendredi 24 avril, jusqu'à 23h. 
 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.