Espace : une partie de la fusée chinoise s'est désintégrée au-dessus de l'océan Indien

Le Bureau chinois d'ingénierie spatiale habitée a affirmé que les débris de la fusée Longue-Marche 5B ont terminé leur course dans l'océan, près des Maldives.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le décollage de la fusée chinoise Longue-Marche 5B le 29 avril 2021, au-dessus du pas de tir de l’île de Hainan, dans le sud de la Chine. (STR / AFP)

Fin du suspense. Un important segment de la fusée chinoise qui a fait son retour dimanche 9 mai dans l'atmosphère s'est désintégré au-dessus de l'océan Indien, a annoncé l'agence spatiale chinoise. Le lieu de chute de cet objet de 18 tonnes avait fait l'objet de nombreuses spéculations ces derniers jours. "Selon le suivi et l'analyse, à 10h24 [4h24 heure de France métropolitaine] le 9 mai 2021, le premier étage de la fusée porteuse Longue-Marche 5B est entré dans l'atmosphère", a déclaré le Bureau chinois d'ingénierie spatiale habitée dans un communiqué, fournissant les coordonnées d'un point se situant dans l'océan Indien près des Maldives. 

Il a précisé que la majeure partie de ce segment s'est désintégrée et a été détruite en entrant dans l'atmosphère. Space-Track, qui a utilisé des données militaires américaines, a également confirmé cette entrée dans l'atmosphère. "Tous ceux qui suivent la rentrée de #LongMarch5B peuvent se détendre. La fusée est tombée", a-t-il tweeté.

Les autorités chinoises avaient affirmé que le retour incontrôlé du segment de la fusée Longue Marche-5B, qui avait placé le 29 avril sur orbite le premier module de sa station spatiale, présentait peu de risques.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.