Espace : quand le ciel nous tombe sur la tête

Sylvain Bouley, planétologue au laboratoire géosciences de l'université de Paris-Sud, était l'invité du Grand Soir 3 ce mardi 24 octobre.

Voir la vidéo
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Une station spatiale chinoise hors de contrôle depuis 2016 devrait s'écraser sur Terre d'ici le début de l'année 2018. Même si on ne connaît pas la date exacte ni le lieu, Sylvain Bouley, planétologue au laboratoire géosciences de l'université de Paris-Sud, assure que "le danger est quand même limité". "Évidemment, on ne va pas forcément contrôler son entrée, mais voilà, la Terre est recouverte à 70% d'océans, les zones habitées sont très petites donc le risque est limité. Il est là, mais il est très très faible", précise-t-il.

Un risque très faible

Quant au risque de collision avec une météorite. Le risque , il "existe toujours, mais il est très très faible, surtout avec les très gros objets qui orbitent pas loin de la Terre", explique Sylvain Bouley en plateau. Et d'ajouter : "Aujourd'hui, on a les moyens de surveiller ces astéroïdes. Grâce à des télescopes, on arrive à les voir arriver, à surveiller leur orbite, mais finalement, la meilleure méthode pour les surveiller, c'est tout simplement de lever les yeux au ciel".

Le JT
Les autres sujets du JT
La station spatiale chinoise Tiangong-1 est photographiée le 24 juin 2012.
La station spatiale chinoise Tiangong-1 est photographiée le 24 juin 2012. (AP / SIPA)