Cet article date de plus de neuf ans.

Deux fois plus de déchets nucléaires d'ici 2030 en France

L'Agence nationale de gestion des déchets radioactifs présente dans son inventaire, publié ce mercredi, l'état des lieux pour la France. Avec 1,3 million de mètres cube à gérer actuellement, la France va devoir faire face à un besoin de nouvelles solutions pour traiter les déchets les plus dangereux. Des opérations de réhabilitation sont aussi menées sur les sites pollués par la radioactivité.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Le chiffre ne cesse d'augmenter : fin 2010, la France a produit 1,32 million de m³ de déchets nucléaires,
soit une hausse de 3% par rapport à 2007. A cette allure, le volume de déchets
nucléaires devrait avoir doublé en 2030, selon les prévisions de l'Agence
nationale de gestion des déchets radioactifs (Andra).

Ils proviennent
essentiellement des centrales nucléaires (à 59%), mais aussi des laboratoires
de recherche, des activités militaires, de l'industrie non nucléaire et du
secteur médical. Les déchets nucléaires représentent une production de 2kg de
déchets radioactifs par an et par habitant.

Un centre de stockage
pour 2025

Parmi ces déchets,
tous ne présentent pas le même niveau de radioactivité. Les plus dangereux,
dits "HA" (pour "haute activité"), représentent 0,2%
seulement du volume produit... pour 96% de la radioactivité totale. Il faut aussi
leur ajouter les déchets "de moyenne activité à vie longue" (MA-VL), issus des gaines qui entourent les combustibles nucléaires. Pour
stocker ces déchets dangereux
, l'Andra étudie un projet de centre de stockage
géologique, qui permettrait d'enterrer les déchets en profondeur. Nommé Cigéo,
le projet devrait voir le jour à l'horizon 2025. En attendant, un laboratoire souterrain a été créé dans la Meuse, et des déchets sont entreposés provisoirement à La Hague (Manche) et Marcoule (Gard).

Les autres déchets
sont pour la plupart stockés dans des centres dédiés, situés dans l'Aube ou la
Manche. Enfin, les déchets à faible activité et à vie
longue, sont pour le moment entreposés sur les sites où ils sont produits, en attendant de trouver une solution de stockage définitif. 

L'Andra compte 43 sites pollués par la radioactivité

L'inventaire 2012 de l'Andra recense également les sites pollués par la radioactivité : fin 2010, il y en avait 43 en France, pour la plupart réhabilités ou en passe de l'être. Il s'agit essentiellement de sites où du radium (ou des objets en contenant) a été fabriqué, entreposé ou commercialisé au début du siècle dernier. Ces sites se trouvent surtout à Paris et en Île-de-France, ainsi que dans l'est et le sud-est.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sciences

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.