De l'Est à l'extrême Ouest du Canada : sur la route du robot HitchBot

Conçu par des chercheurs canadiens de l’université Ryerson de Toronto, le robot HitchBot parcourt le Canada d’est en ouest en auto-stop, depuis le 27 juillet.

(Le robot Hitchbot attendait au bord de la 102, près d'Halifax, pour débuter son voyage le 27 juillet. © Paul Darrow)

Les robots peuvent-ils faire confiance aux humains ? C’est pour répondre à cette question et tester de nouvelles technologies dans le domaine de l'intelligence artificielle que des chercheurs de l’université Ryerson de Toronto ont lancé leur robot, HitchBot, sur les routes du Canada.

 

Des bottes jaunes en caoutchouc, les bras et les jambes en mousse, HitchBot voyage au bon vouloir des automobilistes avec pour seul bagage son rehausseur pour enfants. Parti le 27 juillet d’Halifax, ville côtière et capitale de la province de Nouvelle-Ecosse, le robot doit rejoindre Victoria, la capitale de la Colombie-Britannique à l'extrême ouest du Canada.

Hitched my first ride! A lovely couple offered to help me out. Look out, New Brunswick -- Here I come! #hitchbot #NewBrunswick #hitchhiking #canada

HitchBot n'attend jamais bien longtemps sur le bord de la route

 

En quelques jours le charmant robot est devenu une fierté canadienne. Fort de ses 21.000 abonnés twitter, il n’attend jamais bien longtemps sur le bord de la route.

 

Une fois dans une voiture, HitchBot demande à être branché sur la prise de l’allume cigare pour recharger ses batteries. Il en a besoin pour illuminer son sourire et surtout pour pouvoir discuter avec ses hôtes qui l'assaillent de questions.

 

En une semaine le robot a déjà parcouru plus de 2.000 km. il indiquait, samedi soir, être en direction de l’île Manitoulin.