L'Agence spatiale européenne (ESA) et ses missions appréciées par les citoyens de l'UE

L'Agence spatiale européenne a publié les résultats de l' étude Harris Interactive sur le regard que portent les Européens sur la recherche et la conquête spatiale.  

France 2

Le séjour de Thomas Pesquet dans la Station spatiale internationale, les fusées Ariane, les missions sur la Lune ou Mars sont autant d'événements qui nourrissent la curiosité envers la recherche spatiale. Neuf Européens sur dix déclarent avoir une bonne image de ces activités, des missions unanimement considérées comme stimulantes pour la recherche, mais pas seulement. Elles sont source de rêve aussi, d'inspiration et de coopération.

 20 euros par an et par Européen

Neuf Européens sur dix jugent important de poursuivre la mutualisation des moyens. Plus de huit sondés sur dix estiment que si la recherche spatiale permet de mieux connaître l'univers, elle doit aussi accentuer ses travaux pour permettre d'identifier les causes du réchauffement climatique globales. Enfin, les sondés répondent que la recherche coûte 245 euros en moyenne sur les finances publiques. Une estimation fortement surévaluée, car les missions de l'ESA ne dépassent pas les 20 euros par an et par citoyen de l'UE.

Le JT
Les autres sujets du JT
La Terre vue de la Station spatiale internationale, le 22 avril 2017.
La Terre vue de la Station spatiale internationale, le 22 avril 2017. (NASA TV / AFP)