Découverte d'une étendue d'eau sur Mars : "C’est quelque chose de liquide, mais ça peut être aussi une sorte de boue"

Michel Viso, responsable du programme exobiologie et de la mission Exomars au Cnes, évoque les conditions d'apparition de la surface liquide souterraine, jeudi sur franceinfo.

Une vue de Mars prise par le robot Curiosity le 9 décembre 2013.
Une vue de Mars prise par le robot Curiosity le 9 décembre 2013. (HO / NASA/JPL-CALTECH/MSSS)

"On ne sait pas si c’est un lac", a expliqué sur franceinfo jeudi 26 juillet Michel Viso, responsable du programme exobiologie et de la mission Exomars au Centre national d'études spatiales (Cnes). "C’est quelque chose de liquide, mais ça peut être aussi une sorte de boue", a précisé le scientifique après l’annonce par une équipe internationale d'astronomes mercredi de la découverte d’une étendue d’eau d’environ 20 km de largeur sous la glace de Mars.

franceinfo : Qu’est-ce que l’on sait sur cette étendue d’eau ?

Michel VisoOn ne sait pas si c’est un lac. Sous une épaisse couche de glace d’environ 1,5 km d’épaisseur, on a découvert un écho radar qui montre qu’il y a de l’eau liquide. C’est le système radar de Mars Express, une vieille mission de l’Agence spatiale européenne qui fonctionne depuis 2003, qui a mis en évidence une surface qui réfléchissait énormément les ondes radars. Cette surface c’est quelque chose de liquide, mais ça peut être aussi une sorte de boue. On n’est pas prêt à sauter pour se baigner dedans.

Comment peut-il y avoir de l’eau liquide sur Mars ?

Sur Mars, il y a de l’eau sous forme de glace et un petit peu sous forme de vapeur parce que les températures sont extrêmement basses, on parle températures de moins 100°C. L’eau ne peut pas exister sous une forme liquide à cette température, donc il y a de la glace. Et cette glace, sous une pression pareille, elle peut se transformer en eau liquide surtout si elle contient des sels en quantité importante.

Est-ce que s’il y a de l’eau liquide, il y a de la vie sur Mars ?

Il peut éventuellement y en avoir. Maintenant à ces températures-là, environ moins 60°C, il peut y avoir des traces de vie qui restent sous une forme dormante, ce n’est pas du tout impossible. Mais s’il y en a, ça ne va pas être une vie florissante avec des champignons, des algues et des sirènes.

Que cherche-t-on sur Mars ?

La question, c’est : sommes-nous seuls dans l’univers ? Et le meilleur endroit pour chercher actuellement, c’est d’aller sur la "planète rouge", qui est accessible en distance et au niveau des conditions de température et de pression puisqu’on est capable de faire des robots qui fonctionnent à sa surface. Et on sait que Mars a connu il y a quelque milliards d’années de l’eau liquide libre à sa surface. En effet, on peut observer des canyons creusés par des réseaux de fleuves. Et donc, Mars est une des planètes du système solaire sur laquelle il y a le plus de chance qu’une forme de vie ait pu se développer.