Astéroïde d'un autre système solaire : "En une observation, on a trois choses qui nous font marcher sur la tête"

Pour l'astrophysicien Patrick Michel, la découverte de l'astéroïde Oumuamua, "si on arrive à remonter l'histoire de cet objet", "peut avoir des implications assez fortes sur l'environnement de notre système solaire".

Photo non datée de l\'astéroïde Oumuamua, diffusée le 20 novembre 2017 par l’Observatoire européen austral.
Photo non datée de l'astéroïde Oumuamua, diffusée le 20 novembre 2017 par l’Observatoire européen austral. (M. KORNMESSER / EUROPEAN SOUTHERN OBSERVATORY / AFP)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Un astéroïde venant d'un autre système solaire a été détecté début octobre, révèle la revue britannique Nature. Baptisé "Oumuamua", il mesure 400 mètres de long et 40 de large. C'est une découverte "inédite" car il s'agit "du premier astéroïde interstellaire", qui n'a "aucune activité, pas de glace à sa surface" et qu'il a "une forme complètement bizarre, parce qu'il est très allongé", selon l'astrophysicien Patrick Michel, directeur de recherches au CNRS et responsable de l'équipe "Théories et observations en planétologie" à l'observatoire de la Côte d'Azur. 

franceinfo : En quoi cette découverte est-elle inédite ?

Patrick Michel : Elle est inédite pour trois raisons. C'est le premier astéroïde qu'on appelle interstellaire, parce qu'il ne tourne pas autour du soleil comme tous les autres astéroïdes. On a une ceinture d'astéroïdes entre Mars et Jupiter, tous ces objets tournent autour du soleil. Il y en a certains qui croisent la trajectoire de la Terre, mais ils sont liés au soleil. Celui-là ne fait que passer dans le système solaire, il nous fait un petit coucou et il repart, c'est un voyageur. C'est la première chose étonnante, parce que ça veut dire que dans l'espace interstellaire, on a aussi ce genre de petits corps. La deuxième chose, c'est qu'il n'a aucune activité, comme une comète. Il n'a pas de glace à sa surface, qui quand il passerait près du soleil, va s'évaporer et donc nous faire cette belle chevelure caractéristique des comètes. Et pourtant c'est un objet qui vient de loin et qui devrait être glacé. La troisième surprise, c'est qu'il a une forme complètement bizarre, parce qu'il est très allongé, comme une baguette de pain, ou un gros cigare. Il est à peu près dix fois plus long qu'il n'est large. On n'a jamais vu ça dans le système solaire. Donc en une seule observation, on a trois choses qui nous font marcher sur la tête, et ça c'est assez fascinant.

Comment a-t-on réussi à le détecter et à le traquer ?

A Hawaï, le téléscope Pan-STARRS1 a amélioré ses capacités de détection. Si on n'a pas découvert ce genre d'objets avant, c'est parce qu'on n'avait pas les capacités de les découvrir. Maintenant que cela est possible, on s'attend à en découvrir d'autres. Je trouve qu'on vit une époque extraordinaire. En dépit de tous les malheurs sur Terre, il faut trouver un message positif. 

On a maintenant, grâce aux technologies qui avancent, des capacités d'explorer des choses qui étaient impossibles à explorer avant, et en plus qui nous font découvrir des choses qu'on n'attendait pas.

Patrick Michel, directeur de recherches au CNRS

à franceinfo

Pour le chercheur comme moi, ce qui est fascinant, c'est quand ce que l'on découvre nous fait ne plus rien comprendre à ce qu'on pensait comprendre.

Cela remet en cause les certitudes que vous aviez ?

On ne sait pas encore l'implication, c'est cela qui est intéressant. Cet objet, par sa forme et par le fait qu'il n'est pas riche en éléments volatiles, en glace, cela veut dire qu'il a été formé quelque part où il faisait assez chaud pour qu'il n'y ait pas la possibilité de garder cette glace. Et sa forme nous dit aussi qu'il a été formé ou déformé d'une façon un peu bizarre. Cette découverte, si on arrive à remonter l'histoire de cet objet, peut avoir des implications assez fortes sur l'environnement de notre système solaire. On ne sait pas depuis combien de temps il erre dans la galaxie, d'où il vient. Ni d'où il a été éjecté, si il a été éjecté. On vient de découvrir un nouvel indice dans l'histoire de notre galaxie et on essaie de remonter les pistes pour savoir ce que cet indice nous dit sur cette histoire-là et sur le contexte dans lequel le système solaire évolue.