Cet article date de plus de quatre ans.

Vidéo Perturbateurs endocriniens : de quels composants faut-il se méfier ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Perturbateurs endocriniens : de quels composants faut-il se méfier ?
MARIE-VIOLETTE BERNARD / FRANCEINFO
Article rédigé par
France Télévisions

Une centaine de scientifiques s'alarment, dans "Le Monde", de la présence de composants pouvant avoir des effets nocifs sur la santé dans de nombreux produits du quotidien.

Nourriture, produits d'entretiens, cosmétiques... Les perturbateurs endocriniens seraient potentiellement partout autour de nous. Dans une tribune publiée dans Le Monde mardi 29 novembre, près d'une centaine de scientifiques s'inquiètent de la présence de composants pouvant avoir des effets nocifs sur la santé dans les produits du quotidien. Comment ces substances peuvent-elles bouleverser nos organismes ?

Des substances difficiles à éliminer

Les perturbateurs endocriniens peuvent dérégler nos systèmes hormonaux et, à terme, avoir des conséquences importantes sur la santé, explique le magazine "Envoyé Spécial". Le triclosan, un antibactérien, serait ainsi lié à de nombreux cancers de la prostate et du sein, rapporte L'Obs. Les phtalates, présents dans plusieurs types d'emballages plastiques, pourraient causer une baisse de la fertilité ou des malformations chez les fœtus, selon Rue 89.

Les perturbateurs endocriniens inquiètent d'autant plus la communauté scientifique qu'ils sont très difficiles à éliminer. Le DDT, un puissant pesticide, est encore présent dans notre environnement plus de quarante ans après son interdiction en France, précise LCI. Il peut subsister dans l'organisme pendant huit à dix ans après l'exposition.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Santé

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.