Val-d'Oise : un médecin part à la retraite sans avoir trouvé de successeur

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Val-d'Oise : un médecin part à la retraite, sans avoir trouvé de successeur
France 2
Article rédigé par
K. Adda-Rezig, M. Arribe, E. Delevoye, M. Birden, S. Ho, F. Fontaine, P. Goldmann - France 2
France Télévisions

Lorsque certains médecins partent à la retraite dans des déserts médicaux, il n'y a parfois personne pour les remplacer. Reportage dans le Val-d'Oise, pour le JT de 20 heures du jeudi 4 février. 

Le docteur Jacques Buvry était le médecin de famille d'habitants de Cergy depuis 40 ans. À 70 ans, il s'est résigné à raccrocher la blouse, avec émotion. Il y a encore quelques jours, il sillonnait Cergy (Val-d'Oise) et ses alentours à la rencontre de ses 3 000 patients, parfois directement à leur domicile. L'Ehpad de la ville de Cergy comptait aussi sur le savoir-faire du docteur, qui s'y rendait une fois par semaine. Sur les 99 résidents, il s'occupait de 40 patients. 

Pas de successeur en vue

Dans cet établissement, le départ du médecin laisse sans voix et est également redouté par le personnel, qui doit aujourd'hui réfléchir à une nouvelle organisation. Tous ses patients ont, eux, la même inquiétude : comment trouver un nouveau médecin référent ? Malgré des recherches actives, aucun médecin ne reprendra le cabinet du docteur Buvry, qui a commencé les recherches il y a cinq ans. "Je me suis activé il y a trois ans, et trois ans après, je suis au point mort. Il n'y a pas de successeur en vue", regrette-t-il. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.