Rougeole : "Toutes les personnes nées depuis 1980 devraient avoir reçu deux doses de vaccin"

Les cas de rougeole ont augmenté en 2018 par rapport à 2017, alerte l'Unicef dans un rapport. 

Vaccin contre la rougeole.
Vaccin contre la rougeole. (MAXPPP)

L’Unicef publie, vendredi 1er mars, un "cri d’alarme" devant la recrudescence de la rougeole. Sur les 98 pays concernés par le retour de la rougeole, dix pays dont la France sont responsables de trois quarts de l'augmentation totale des cas. 

"Dans l'idéal, toutes les personnes nées après 1980 devraient avoir reçu deux doses de vaccin contre la rougeole. Dans certains cas il faut recevoir trois doses, notamment lorsque la première dose a été administrée très tôt, chez le nourrisson" insiste sur franceinfo le Pr Jean-Louis Koeck, médecin biologiste, enseignant à l’Ecole du Val-de-Grâce et à l’université de Bordeaux, responsable du site mesvaccins.net.

Pour ce médecin, la méfiance à l’égard de la vaccination a reculé. Selon Jean-Louis Koeck, "la plupart des personnes qui ne sont pas protégées contre la rougeole aujourd'hui sont des jeunes adultes" à cause d’un "problème de méconnaissance du statut vaccinal".

Si la rougeole n’est pas toujours grave, elle peut l’être : "En France, lors de la dernière épidémie, entre 20 et 25% des personnes touchées ont été hospitalisées, avec des complications. Dans certains cas la rougeole peut être mortelle", rappelle le médecin biologiste