Cet article date de plus de treize ans.

Trente cas à Paris, trois à Créteil

Trois écoles et un collège ont été fermés en quelques jours à cause de la grippe A
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
L'école du Cardinal-Amette, à Paris (15e) (© France 2)
Trois écoles et un collège ont été fermés en quelques jours à cause de la grippe ATrois écoles et un collège ont été fermés en quelques jours à cause de la grippe A

Après la fermeture d'un collège à la mi-juin près de Toulouse, où 16 élèves avaient été touchés, trois écoles d'Ile-de-France ont fermé à leur tour pour éviter la contagion.

A Paris XVe, deux écoles et une garderie sont fermées jusqu'à dimanche, à Créteil une école a été fermée. Trente-trois enfants souffrant du virus A H1N1 sont soignés chez eux.

Une forte contagion pourrait poser des problèmes dans les établissements scolaires à la rentrée, mais le virus n'inspire pas grande inquiétude pour la santé.

Dans le XVe arrondissement de Paris, les écoles Cardinal-Amette, où 28 cas de grippe A ont été enregistrés, et l'école Dupleix (un cas), et la garderie "Goutte de lait" (un cas) ont été fermées.

A Créteil, trois cas ont été diagnostiqués mercredi chez des enfants de l'école du Jeu de Paume. Elle a été fermée et un dispositif y a été installé. 632 parents et enfants se sont succédé.319 d'entre eux ont reçu des médicaments antiviraux dont 79 à titre curatif.

Un cas a également été révélé jeudi au sein d'un groupe du collège Paul-Eluard de Châtillon (Hauts-de-Seine) de retour d'un voyage au Canada, mais le collège restera ouvert. Les participants au voyage, rentrés lundi "sans repasser par le collège", vont recevoir un traitement préventif et ne reviendront pas dans leur établissement avant les grandes vacances.

"A ce jour, il n'y a pas de cas graves avérés, d'hospitalisation, nous sommes extrêmement vigilants", a déclaré jeudi le nouveau ministre de l'Education nationale, Luc Chatel, en visitant une autre école du Val-de-Marne.

Le virus est peu virulent: il provoque le plus souvent une grippe bénigne. La France, avec moins de 200 cas et surtout aucun décès à déplorer, s'en tire à ce stade plutôt mieux que ses voisins, mais le virus est très contagieux. Si, à la rentrée, où de nombreux établissements devaient fermer, l'Education nationale a déjà prévu un plan de "continuité pédagogique".

->

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Santé

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.