Toulouse : une opération inédite et très risquée sauve la vie d'un bébé atteint d'une maladie cardiaque

Il aura fallu deux interventions chirurgicales pour sauver ce petit garçon, âgé de 13 mois, né avec une forme extrêmement rare et complexe de malformation cardiaque, rapportent nos confrères de France Bleu Occitanie.

L\'hôpital des Enfants malades, au CHU de Toulouse, où a été opéré le petit garçon.
L'hôpital des Enfants malades, au CHU de Toulouse, où a été opéré le petit garçon. (REMY GABALDA / AFP)

Un bébé, condamné par une maladie cardiaque rare, a été sauvé au CHU de Toulouse, rapportent nos confrères de France Bleu Occitanie. "C'était une opération inédite et très risquée. Mais nous avons privilégié le bénéfice patient à long terme et redonner à l’enfant un cœur sans anomalie", déclare le Dr Fabio Cuttone qui a opéré l'enfant. Il aura fallu deux interventions chirurgicales pour sauver ce petit garçon, âgé de 13 mois, né avec une forme extrêmement rare et complexe de malformation cardiaque. L'enfant, qui ne devait vivre que quelques mois, est désormais hors de danger.

Un cas très rare de "ventricule droit à double issue"

A sa naissance, le cœur d'Alex souffre de nombreuses malformations qui le condamnent à une mort certaine. Il s'agit d’un cas très rare de "ventricule droit à double issue" (VDDI)  associé à d'autres anomalies pulmonaires très graves. En la matière, le petit garçon est le troisième cas recensé. 

Au CHU de Toulouse, il est suivi par le Dr Fabio Cuttone, chirurgien cardiopédiatre de l’hôpital des Enfants. C'est lui qui réalise les deux opérations : la première quand Alex a seulement trois jours sur l’artère pulmonaire gauche, la seconde en avril dernier pour une "rotation conotroncale". Ce type de reconstruction n'avait jusqu’alors jamais été utilisée dans le cas d'un ventricule droit à double issue associé à une anomalie pulmonaire.

Cette opération qui permet de redonner un cœur normal au patient est très peu exécutée en France. Le cœur de l'enfant âgé de 7 mois à l'époque a été mis en arrêt durant les 2h30 que dure l'intervention. Alex supporte bien l'opération et après deux semaines d’hospitalisation seulement, il rentre chez lui avec un cœur totalement sain. Agé de 13 mois maintenant, il effectue une visite mensuelle au CHU de Toulouse pour s'assurer que tout va bien.