"Ça fait plaisir de pouvoir se décoincer !" : à Orléans une piscine fait le plein malgré la crise sanitaire

Il faut une bonne dose de courage et de passion ! À Orléans, une piscine extérieure fait le plein malgré l'hiver et la crise sanitaire. Pour bon nombre de nageurs, c'est la seule solution pour s'adonner à leur sport favoris.

Article rédigé par
Boris Loumagne, édité par Cyrille Ardaud - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Une eau à 26°C malgré une température extérieure de 5°C, en pleine crise sanitaire, la piscine de la Source, à Orléans fait le plein. (BORIS LOUMAGNE / RADIO FRANCE)

"On a l'impression d'être au bord de la mer avec ce bleu, ça fait du bien !"  Sur le bord du bassin extérieur de la piscine de la Source, à Orléans, cette nageuse observe une scène qui peut paraître bien surprenante en pleine pandémie, et encore plus en plein hiver.

Depuis fin octobre, l'accès aux piscines municipales est restreint (réservé aux sportifs professionnels, aux personnes bénéficiant d’une ordonnance ou aux scolaires). Mais depuis le 12 janvier, grâce à une modification du décret ministériel relatif à l’utilisation des équipements sportifs, certaines piscines ont pu rouvrir leurs bassins extérieurs au grand public.

Une eau à 26°C malgré une température extérieure de 5°C

Dans les vestiaires, Dominique défait ses lacets frénétiquement : "Cela fait trois mois que je n'ai pas nagé et ça me manque énormément. Je nage quinze kilomètres par semaine depuis vingt ans, c'est ma petite passion." Si Dominique a ôté ses chaussures et ses habits, pas question en revanche d'enlever le masque. Il est obligatoire jusqu'au bassin et la distanciation physique doit être respectée.

Une fois en maillot, Dominique disparaît rapidement sous les flots. Avec 5 degrés dehors et une eau à 26 degrés, il faut dire que le choix est vite fait ! Arnaud et Nicolas y vont quant à eux plus progressivement : "C'est très confortable en cette période difficile pour tout le monde, de pouvoir s'autoriser des petits moment privilégiés comme celui-là. On a tous besoin de ça je pense, pour décompresser."

"C'est comme si je n'avais jamais arrêté"

Chaque jour, ce bassin accueille en moyenne 300 personnes, dont certaines viennent de très loin pour en profiter. Dany Keiser est le responsable de la piscine : "On a eu des personnes de Tours, de Blois, de Chartres et même de la région parisienne ! On a par exemple eu des sportifs de haut niveau ou des tri-athlètes !"

Certains viennent de loin pour profiter de la piscine : Tours, Blois ou encore de la région parisienne. (BORIS LOUMAGNE / RADIO FRANCE)

François vient pour sa part de beaucoup moins loin, il profite de sa pause déjeuner pour venir s'entrainer et il a vite retrouvé ses sensations : "C'est super, c'est comme si je n'avais jamais arrêté ! Physiquement je me sens bien et surtout ça fait plaisir de pouvoir se décoincer !"

Fin de la session pour tous les nageurs, il est désormais temps pour les maîtres-nageurs d'entamer la désinfection des lieux, avant d'accueillir de nouveaux baigneurs dès la fin d'après-midi.

A Orléans, une piscine fait le plein malgré la crise sanitaire - Le reportage de Boris Loumagne
--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.