Secours : une application pour localiser les citoyens-sauveteurs

Les citoyens volontaires sur l'application SAUV Life sont géolocalisés et envoyés sur le site d'un accident à côté duquel ils se trouvent.

France 2

Quand des citoyens sauvent des vies. Ils sont en effet de plus en plus nombreux à se mobiliser ou à se précipiter lorsqu'une personne fait un arrêt cardiaque en pleine rue. Même le Samu fait appel à eux pour réduire les temps d'intervention dans des cas où chaque seconde compte. Bernard Delevoye était au volant de sa voiture le 16 juillet 2018 lorsque son cœur s'est arrêté. Il était avec son fils.

Une minute, c'est 10% de survie en moins

Ce dernier appelle le Samu, qui le guide par téléphone afin de commencer un massage cardiaque, quand arrive un citoyen sauveteur. "Cette personne arrive, elle dit à mon fils qu'elle va l'aider. Elle prend le relais, car il est fatigué par le massage qui est assez difficile", raconte Bernard Delevoye. Si l'homme, qui veut rester anonyme, est arrivé aussi vite, c'est parce qu'il s'était inscrit sur l'application SAUV Life. Le SAMU a pu le localiser au moment de l'accident et l'a alerté pour intervenir. "Une minute sans massage cardiaque, c'est 10% de survie en loin", explique l'un des créateurs de l'application.

Une formation au massage cardiaque à Paris, le 15 janvier 2013.
Une formation au massage cardiaque à Paris, le 15 janvier 2013. (AMELIE BENOIST / AFP)