Hôpital public : ces médecins qui démissionnent

Alors que l'hôpital public est en crise, 1 200 médecins menacent de démissionner de leurs postes de chefs de service mardi 14 janvier. France 2 a rencontré des praticiens qui ont déjà quitté leurs fonctions.

FRANCE 2

Ces médecins n'auraient jamais pensé en arriver jusque là. Jérôme Sales de Gauzy et d'autres de ses collègues de l'hôpital des enfants de Toulouse (Haute-Garonne) ont démissionné. "Notre hôpital est en train de mourir. (...) Aucune de nos alertes, (...) aucune de nos propositions n'ont été prises en compte", ont-ils écrit à leur direction.

Certains choisissent le privé

Au-delà de moyens supplémentaires, ces médecins demandent d'être mieux associés aux décisions de l'hôpital. La direction n'a pas commenté leurs démissions et à confié leurs tâches administratives à d'autres personnels hospitaliers. Ce manque de moyens pousse les praticiens à quitter le service public pour le privé. Ces départs ne sont pas massifs, mais à Toulouse, de plus en plus d'internes ne font plus le choix de l'hôpital public, contrairement à leurs aînés. Mardi 14 janvier, 1 200 médecins menacent de démissionner s'ils ne sont pas entendus par leur ministre.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'hôpital des Enfants malades, au CHU de Toulouse, où a été opéré le petit garçon.
L'hôpital des Enfants malades, au CHU de Toulouse, où a été opéré le petit garçon. (REMY GABALDA / AFP)