Dons d’organes : la renaissance de Pierre Ménès

Pierre Ménès est chroniqueur sportif à la télévision, connu pour ses commentaires sans langue de bois. C’est un miraculé, sauvé par une double greffe. Il raconte sa résurrection.

Cette vidéo n'est plus disponible

C’est l’histoire d’une renaissance, celle d’un homme sauvé par une double greffe. Pierre Ménès, la star des commentateurs de football à la télévision a retrouvé les plateaux le samedi 1er avril. Atteint d’une cirrhose non alcoolique, appelée aussi maladie du "foie gras", il a été sauvé par une double greffe, du foie et du rein. "Lorsque j’ai été opéré, il était vraiment grand temps, je n’avais plus que quelques jours à vivre. J’avais peur de mourir sur la table d’opération. Je ne me souviens de rien jusqu’à ce que je me réveille des 12 heures d’opération", témoigne-t-il.

Un livre exutoire

"J’ai fait une grosse dépression à l’hôpital, je ne supportais pas d’y être", raconte le chroniqueur. Après l’opération, il perd 40 kilos. Mais il tient bon, surtout pour le donneur, cet inconnu qui lui a sauvé la vie. Aujourd’hui, il témoigne dans un livre, Deuxième mi-temps et il a retrouvé le sourire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le journaliste Pierre Ménès sur le plateau du \"Canal Football Club\" sur Canal+, le 27 mars 2016, à Paris.
Le journaliste Pierre Ménès sur le plateau du "Canal Football Club" sur Canal+, le 27 mars 2016, à Paris. (FRANCK FIFE / AFP)