Abus sexuels dans l'église : une commission spécialisée pour briser le silence

Faire la lumière sur les abus sexuels commis par des religieux depuis les années 50, c’est la mission d’envergure confiée à la Commission Indépendante sur les Abus Sexuels dans l’Eglise afin de mettre en place des mesures de prévention pour éviter que de tels drames ne se reproduisent. 

Lundi 13 janvier s'est ouvert à Lyon le procès de l’ancien prêtre Bernard Preynat poursuivi pour agressions sexuelles sur mineur. Cet ancien aumônier a reconnu des dizaines d’agressions de 1972 à 1991.

Une affaire qui est loin d’être une exception au sein de l’Eglise. Pour essayer de comprendre comment de tels actes ont pu avoir lieu et éviter qu'ils ne se reproduisent, la Commission Indépendante sur les Abus Sexuels dans l’Eglise (CIASE) est chargée de revenir sur tous les cas d’abus sexuels commis par des religieux depuis 70 ans.

Depuis juin dernier, la Fédération France Victimes recense de nombreux témoignages de victimes qui parlent souvent pour la première fois. « Nous avons reçu plus de 4000 témoignages, une majorité d’appels mais aussi beaucoup de mails, de courriers. On a 60 % d’hommes, 40 % de femmes et la très grande majorité ont beaucoup plus de 50-60 ans.

Les victimes d'abus sexuels dans l'église ont une triple difficulté en réalité : d’abord, révéler des faits d’agression sexuelle, ce qui est un tabou fondamental extrêmement douloureux, ensuite révéler des faits qui pour la plupart, ont été commis quand ils étaient enfants. Et la troisième difficulté, c'est que ces faits ont été commis dans un cadre qui aurait dû être sécurisant comme celui de la famille et donc il y a une double trahison qui est extrêmement douloureuse à révéler. » explique la porte-parole Olivia Mons.

La Fédération soutient ces victimes en leur proposant si elles le souhaitent une aide psychologique ou juridique. Elles peuvent aussi répondre à un questionnaire très complet dont le but est d’analyser ces situations d’abus sexuels. Les questionnaires seront par la suite étudiés par la CIASE.

« Parmi les signalements que nous avons reçus, il y a déjà eu des plaintes dans 20% des cas, la justice a été saisie. Dans 80% des cas, la justice n’a pas été saisie. Il ne nous appartient pas à nous d’établir des responsabilités individuelles, nous voulons établir un bilan global. Mais lorsqu'il y a présomption de crime ou de délit et que la justice n’a pas été saisie, nous devons saisir la justice .»  rapporte Jean-Marc Sauvé, Président de la Comission.

Pour accomplir ce travail de titan, la Commission Indépendante sur les Abus Sexuels dans l’Eglise accède également aux archives départementales et religieuses dans toute la France pour examiner les suites réservées aux abus sexuels depuis 1950. A l’issue de cette vaste enquête, elle émettra des recommandations courant 2021.

Pour joindre l’équipe de France Victimes qui recueille ces témoignages et qui peut être un soutien précieux, appelez le 01 80 52 33 55, de 9h à 21h, 7 jours sur 7.

Abus sexuels dans l\'église : une commission spécialisée pour briser le silence
Abus sexuels dans l'église : une commission spécialisée pour briser le silence