Journée mondiale de lutte contre le sida : la "peur du VIH" baisse chez les jeunes, déplore le Sidaction

En raison de la pandémie de Covid-19, les dépistages et campagnes d'informations ont été moins nombreux. Il y a 6 200 nouveaux cas chaque année en France et 13% des personnes contaminées ont moins de 25 ans.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Journée mondiale de lutte contre le sida. Photo d'illustration. (MAXPPP)

Près d'un tiers des 15-24 ans s'estime mal informé sur le sida. C'est la conclusion d'un sondage IFOP réalisé en février dernier pour Sidaction. Les jeunes en savent de moins en moins sur VIH. La crise sanitaire du Covid-19 a des conséquences sur la prévention contre le virus. Moins de dépistages et moins de campagnes d'information.

Le virus du sida c'est 170 000 personnes contaminées en France, 6 200 nouveaux cas chaque année. 13% de ces nouveaux cas concernent un jeune de moins de 25 ans. Mercredi 1er décembre, à l'occasion de la journée mondiale de lutte contre le Sida certaines associations alertent sur les conséquences de ce manque d'information sur les jeunes.

Un quart des 15-24 ans pensent qu'on peut attraper le VIH en embrassant une personne séropositive. Un jeune sur cinq pense que la pilule contraceptive d'urgence peut empêcher la transmission du VIH, d'après Nicolas Gateau responsable thématique à Sidaction, cette méconnaissance a de graves conséquences. "Ça a des conséquences directes sur les comportements. À 34% ils déclarent utiliser régulièrement des préservatifs, ce qui a tout de suite un impact très clair globalement sur la possibilité de se contaminer au VIH", explique-t-il.

"Beaucoup de ces jeunes ont un complexe du "superhéros" : 'c'est quelque chose qui ne nous concerne pas' et c'est très inquiétant."

Nicolas Gateau, responsable thématique à Sidaction

à franceinfo

"Ce qui nous a marqué c'est qu'aussi à 63%, ils témoignent d'avoir une peur du VIH. C'est une baisse de 16 points depuis deux ans", s'inquiète-t-il. L'association réclame des programmes de prévention pour les adolescents, de nouvelles campagnes nationales d'information sur le VIH et la multiplication des lieux de dépistage pour les jeunes.


La "peur du VIH" baisse chez les jeunes déplore le Sidaction - Reportage d'Anne Laure Dagnet
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sidaction

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.