Cet article date de plus de sept ans.

Sida : les homosexuels encouragés à prendre des antirétroviraux par précaution

Ce groupe a 19 fois plus de risque que la population moyenne d'être contaminé par le virus. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Deux hommes se tiennent par la main au bord de la mer. (GARY JOHN NORMAN / CULTURA CREATIVE  / AFP)

Les infections par le VIH, le virus du sida, augmentent parmi les homosexuels. L'Organisation mondiale de la santé (OMS), le souligne dans un rapport, vendredi 11 juillet. Alors, pour la première fois, l'OMS appelle les hommes ayant des relations sexuelles entre eux à prendre, à titre préventif, des antirétroviraux.

"Nous constatons une explosion de l'épidémie" pour ce groupe à risque, s'alarme Gottfried Hirnschall, qui dirige le département VIH de l'OMS. Quelque 33 ans après l'émergence de la maladie, et alors qu'il est aujourd'hui possible de vivre avec le sida, le responsable de l'OMS attribue cette évolution au fait qu'il y a un relâchement dans la prévention et de l'inquiétude.

Deux antirétroviraux en plus de l'usage des préservatifs

Ce groupe a 19 fois plus de risque que la population moyenne d'être contaminé par le virus. L'OMS "recommande fortement aux hommes qui ont des relations sexuelles avec des hommes de considérer la prise des antirétroviraux comme une méthode supplémentaire de prévention face au VIH."

Prendre une pilule quotidienne combinant deux antirétroviraux, en plus de l'usage des préservatifs, pourrait diminuer les risques de 20 à 25%, soit éviter "un million de nouvelles infections au sein de ce groupe en dix ans", précise l'organisation. Dans le monde, 35,3 millions de personnes vivent  avec le VIH, et 71% se concentrent dans l'Afrique subsaharienne, a indiqué Gottfried Hirnschall.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sida

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.