Cet article date de plus de quatre ans.

Le journal "L'Union" publie des commentaires homophobes de ses lecteurs pour les dénoncer

Le journal "L'Union" montre mecredi 23 novembre, dans ses colonnes, les commentaires homophobes de certains des ses lecteurs, après la parution d'un article sur les dégradations commises contre des affiches de prévention contre le VIH.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Affiche de la campagne de prévention contre le sida, au coeur de la polémique, dégradée et même censurée par certains maires. (DAMIEN MEYER / AFP)

C'est une prise de position plutôt rare. Le journal L'Union, dans son édition de Chalons-en-Champagne datée du mercredi 23 novembre, a décidé de reproduire, dans ses colonnes, les commentaires homophobes de certains de ses lecteurs, pour les dénoncer. Des commentaires publiés en réponse à un article sur les dégradations commises sur les affiches de prévention contre le Sida, où l'on peut notamment voir des couples homosexuels s'embrasser.

"2016, l'homosexualité dérange toujours"

Sous le titre "2016, l'homosexualité dérange toujours", L'Union expose sur une page entière du journal une "sélection" de vingt commentaires homophobes laissés par des internautes en réaction à l'article de mardi. Les noms, prénoms ou pseudos, ainsi que la photo de profil des internautes sont également reproduits dans le journal.

Les messages "sélectionnés" et reproduits par le journal L'Union sont sans équivoques. "C'est des détraqués mentaux", "De la pub pour la pédératie !! Pourquoi pas pour la pédophilie?", "Elles sont très bien ces pubs, elles montrent bien que le sida est un truc de pédés", ou encore: "Tarlouze".

"Deux hommes qui s'embrassent, et la Toile s'embrase"

Cette page est surmontée d'un court texte explicatif, dans lequel la rédaction de l'Union explique les raisons qui ont motivé cette prise de position. "Deux hommes qui s'embrassent, et la Toile s'embrase. Propos homophobes, sous-entendus graveleux, insultes... c'en est assez! La rédaction a décidé de s'engager, et d'exposer dans ces colonnes les lamentables commentaires qui ont pollué notre site."

Le 27 octobre dernier, la rédaction de France 3 Midi Pyrénées avait de son côté publié sur Internet un article intitulé "Certains de vos commentaires sur Facebook sur l'arrivée des migrants dans la région sont insupportables", qui avait également fait beaucoup réagir. Un article qui prend modèle sur le quotidien Bild, qui avait publié, dans une double page, des commentaires haineux d'internautes anti-étrangers.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sida

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.