La présence timide du clitoris dans les manuels scolaires

Pour la première fois cette rentrée, le clitoris sera représenté de manière complète dans un manuel scolaire. 

Voir la vidéo

La rentrée des classes approche et une mini révolution va se glisser dans le cartable de certains élèves. Pour la première fois, un manuel scolaire français représente de manière complète le clitoris, celui des éditions Magnard. 

Dans les autres, soit il est absent, soit il est représenté seulement par son gland (la partie externe). Ce manque d’informations a des conséquences. 

83 % des filles et 68 % des garçons de 3ème et de 4ème ne connaissent pas la fonction du clitoris selon une enquête menée en 2009 par la sexologue Annie Sautivet ; relayée par le Haut Conseil à l’Égalité entre les femmes et les hommes. 

Une "omerta clitoridienne" ? 

Seul organe de l’être humain uniquement dédié au plaisir, le clitoris n’est pas méconnu des seuls adolescents. Il est tabou, et même victime d’une "omerta clitoridienne", selon Jean-Claude Piquard, auteur de "La fabuleuse histoire du clitoris". 

Ce sexologue explique que "le clitoris était parfaitement connu jusqu’à la fin du 19 ème siècle parce qu’on pensait qu’il jouait un rôle dans la procréation. L’église recommandait même l’usage du clitoris dans le lit conjugal. Mais à la fin du 19ème siècle, on comprend que le clitoris n’améliore pas la fertilité de la femme. Et à ce moment-là, le clitoris est banni parce qu’il permettait entre autres des plaisirs non reproducteurs".