Insolation, coup de chaleur : comment se protéger ?

Alors que la France s'apprête à connaître une nouvelle vague de chaleur, voici nos conseils pour se prémunir de l'insolation et de la déshydratation. 

Chronique diffusée le 13 juin 2019
Chronique diffusée le 13 juin 2019

L’insolation est une forme légère d’élévation de la température corporelle (on parle d’hyperthermie), et elle est provoquée par une exposition au soleil uniquement. Le coup de chaleur - plus rare mais beaucoup grave - résulte quant à lui d’une exposition à une trop forte température pendant une durée trop longue. Il s’agit d’une urgence médicale.

On distingue deux types de coups de chaleur :

  • Le coup de chaleur classique, d’origine "climatique" à l’occasion des vagues de chaleur, lié à une exposition prolongée à des températures ambiantes élevées. Il touche surtout les personnes âgées ou vulnérables, en période de canicule.
     
  • Le coup de chaleur d'exercice, conséquence d’un effort physique intense et prolongé pouvant être favorisé par une atmosphère chaude et humide, comme lors d'un marathon.

Nos conseils à suivre

Si la personne est consciente, il est primordial de :

  • La placer immédiatement à l'ombre, au frais, le mieux étant à l’intérieur d’une maison.
  • La débarrasser de ses vêtements et la recouvrir de linges humides
  • La rafraîchir à l’aide d’une compresse d'eau non glacée.
  • Lui donner régulièrement à boire en attendant l’arrivée des secours, le mieux étant de lui proposer de l’eau salée (eaux gazeuses). Une aération ou une ventilation d’air peuvent également lui être proposées.
  • La température du sujet atteint doit être surveillée jusqu’à une amélioration.

Si la personne est inconsciente : 

Quels sont les risques pour la santé ?

L’homme arrive à réguler sa température grâce à la transpiration ; la température du corps humain est d’environ 37°C. Si la température extérieure augmente, le cerveau humain - qui est la commande de la régulation thermique - va accentuer la transpiration pour permettre de refroidir le corps.

Quand le corps n'arrive plus à faire baisser la température, la chaleur corporelle augmente rapidement, au-delà de 39°C. Il y a surchauffe, la machine ne peut plus fonctionner correctement, et ça peut être très grave. À ce moment-là, des maux de têtes violents, des nausées, des vomissements, des propos incohérents, des convulsions, voire une perte de connaissance peuvent apparaître. Il s'agit d'une urgence : appelez le 15 et mettez-vous au frais.

Plus généralement, les fortes chaleurs peuvent aussi aboutir après plusieurs jours à un "épuisement" provoqué par le manque d'eau et de sels, qui peut se manifester par des étourdissements, une fatigue, une faiblesse ou encore des insomnies. Il convient alors de se réhydrater avec un apport renforcé en sels minéraux, de se reposer au frais.

Autre conséquence : la déshydratation grave. Elle se traduit par une soif intense accompagnée d'au moins un des signes suivants : sécheresse de la peau et des muqueuses, perte de poids supérieure à 5%, fatigue extrême, vertiges, somnolence ou perte de connaissance. La déshydratation est également une urgence qui nécessite des secours.

En l’absence de prise en charge, l’évolution du coup de chaleur peut être rapidement grave. La mortalité, toutes causes confondues, survient dans environ 30 à 50% des cas. Et même si le pronostic vital immédiat n’est pas engagé, en fonction de la durée d’hyperthermie, il peut apparaître des lésions cérébrales. Des séquelles neurologiques définitives sont effectivement observées dans 20 à 30% des cas.

La meilleure méthode reste la prévention 

Afin d’éviter l’apparition du coup de chaleur, il est utile de suivre quelques recommandations :

  • Bien s’hydrater.
  • Porter un chapeau et des vêtements légers, amples et de couleurs claires. Le coton est à privilégier.
  • Aérer les pièces de la maison.
  • Rester à l’ombre ou dans un endroit aéré.
  • Ne pas laisser un enfant ou une personne âgée seul(e) dans une voiture ou dans une pièce mal aérée.
  • Cesser le travail à l’extérieur dès les premières sensations de vertiges.
  • Eviter de pratiquer une activité physique.
  • Pour rafraîchir une pièce sans climatisation, étendez un drap mouillé sur les fenêtres. Si vous disposez d'un ventilateur, placez le drap mouillé ou une bassine d'eau glacée devant ce ventilateur. Avec l'humidité, la température ambiante de la pièce diminuera plus rapidement.

Quelles activités privilégier ?

Mieux vaut limiter toutes les activités physiques facultatives (sport, jardinage, bricolage…). Si ces activités sont obligatoires, dans le cadre du travail par exemple, restez à l'ombre.

Pour vous rafraîchir, n'hésitez pas à prendre des bains ou des douches fraîches, sans vous sécher ! Vous pouvez aussi utiliser un brumisateur sur tout le corps. Si la chaleur devient insupportable à la maison, il est conseillé de passer quelques heures dans des endroits climatisés, comme les grandes surfaces ou les cinémas.

En cas de problème, contactez Canicule Info Service au 0 800 06 66 66