Santé : quel bilan pour la loi Évin 30 ans après ?

Publié Mis à jour
Santé : quel bilan pour la loi Évin 30 ans après ?
Article rédigé par
L. Bazizin - France 3
France Télévisions

La loi Évin fête ses 30 ans lundi 31 octobre. Votée pour interdire la publicité sur le tabac et l'alcool, a-t-elle eu une incidence sur les habitudes de dépendance des Français ?

Depuis 30 ans, le paysage publicitaire a changé. On se souvient des publicités grands formats dans les rues, les stades ou des circuits de Formule 1 avec des marques d'alcool ou de cigarettes. “Aujourd'hui, tout cela a disparu. Mais il n'est pas facile de savoir si les changements de consommation sont liés à la Loi Evin ou à l'évolution de la société”, questionne le journaliste Luc Bazizin, présent sur le plateau du 12/13 lundi 31 octobre. Cette loi a-t-elle eu un impact sur notre consommation d'alcool et de tabac ?

"Plus que" 80 litres d’alcool consommés par an par Français

Depuis les années 60, la consommation d'alcool ne pouvait que décroître. "Un Français consommait en moyenne 200 litres d'alcool par an à l'époque”, explique le journaliste. Aujourd’hui, il n'en consomme "plus que" 80 litres. Côté tabac, un citoyen sur quatre fume tous les jours. Avec 13 cigarettes par jour aujourd'hui, nous ne sommes qu’à trois cigarettes de moins qu'en 1990. “Pourtant, les prix n'ont cessé de flamber, il faut souvent compter plus de 10 € pour un paquet”, s'exclame Luc Bazizin. Des diminutions qui n’ont pas de grandes incidences sur la santé des Français. La mortalité due au cancer du poumon a diminué pour l'homme de 1,2 % en moyenne par an depuis 1990 et a augmenté de 3,5 % chez les femmes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.