Santé : ces pays qui pratiquent encore la phagothérapie

La phagothérapie, inventée il y a un siècle par un biologiste de l'Institut Pasteur, utilise des virus pour manger des bactéries. Avec les antibiotiques, les pays occidentaux se sont détournés de cette médecine, mais certains la pratiquent toujours, à l'image de la Géorgie.

France 3

Comme tous les matins depuis deux semaines, Marc et sa mère partent à travers les rues de Tbilissi, la capitale de la Géorgie. Le jeune homme de 19 ans n'est pas venu pour faire du tourisme : il souffre du syndrome de Netherton, une maladie génétique qui affecte la peau et les organes. Il est soigné par phagothérapie dans un institut de la capitale. C'est une technique inventée à Paris il y a 100 ans. Elle a quasiment disparu en France avec l'émergence des antibiotiques.

Des virus présents dans l'eau et les sols

Faute de rentabilité, peu de laboratoires s'y intéressent. Le traitement est sans douleur. Les phages sont des virus naturels, présents partout, notamment dans l'eau et dans les sols. Inoffensifs pour l'homme, ils sont capables d'anéantir les bactéries multirésistantes. Ils rentrent dans le microbe, se multiplient et le détruisent, libérant de nouveaux virus qui vont à leur tour détruire d'autres bactéries. "À chaque fois, on fait des prélèvements sur les parties endommagées (...) après on fait des analyses bactériologiques, et selon les résultats, on applique les bons phages", explique une médecin. Les effets sont rapidement visibles. 

Le JT
Les autres sujets du JT
La phagothérapie, inventée il y a un siècle par un biologiste de l\'Institut Pasteur, utilise des virus pour manger des bactéries. Avec les antibiotiques, les pays occidentaux se sont détournés de cette médecine, mais certains la pratiquent toujours, à l\'image de la Géorgie.
La phagothérapie, inventée il y a un siècle par un biologiste de l'Institut Pasteur, utilise des virus pour manger des bactéries. Avec les antibiotiques, les pays occidentaux se sont détournés de cette médecine, mais certains la pratiquent toujours, à l'image de la Géorgie. (CAPTURE D'ÉCRAN FRANCE 3)