Cet article date de plus d'un an.

Santé : plus de la moitié des spécialistes libéraux pratiquent des dépassements d'honoraires

Publié
Santé : plus de la moitié des spécialistes libéraux pratiquent des dépassements d'honoraires
Santé : plus de la moitié des spécialistes libéraux pratiquent des dépassements d'honoraires Santé : plus de la moitié des spécialistes libéraux pratiquent des dépassements d'honoraires (France 3)
Article rédigé par France 3 - A.-C.Roth, M.Barrois, E.Revidon
France Télévisions
France 3

Gynécologues, chirurgiens, ophtalmologistes : il est de plus en plus difficile de trouver des spécialistes sans dépassements d'honoraires. En vingt ans, la proportion des médecins en secteur 2 est passée de 37 % à 51 %.

Une visite de contrôle à 70 euros. Les honoraires pratiqués par un ophtalmologiste de région parisienne dépassent de 45 euros le tarif de base de la Sécurité sociale. Pourtant, cela ne dissuade pas ses patients, heureux d'avoir trouvé un rendez-vous. "Quand vous avez un problème, et que vous devez attendre des mois avant de pouvoir consulter, vous vous en fichez un peu si c'est le secteur 1, 2 ou 3", témoigne une patiente.

Des dépassements en hausse

Selon les mutuelles, une partie de ce dépassement peut-être prise en charge. Aujourd'hui, plus de la moitié des spécialistes libéraux pratiquent des dépassements d'honoraires. Dans certaines régions, la proportion peut même atteindre 68 %. Pour le Docteur Patrick Simon-Laneuville, de l'Union régionale des professionnels de santé libéraux, ces dépassements sont inévitables, car il faut entretenir et moderniser les appareils utilisés, notamment par les ophtalmologistes. Selon l'Assurance maladie, les dépassements repartent à la hausse : 3,5 milliards d'euros en 2021. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.