L'hôpital au bord de la crise de nerfs

Le professeur Philippe Halimi, co-auteur de Hôpitaux en détresse, patients en danger, est l'invité du Grand Soir 3.

Voir la vidéo
France 3

"Le livre décrit la situation terrifiante et terrible de nombreux collègues médecins", explique Philippe Halimi, lui-même chef du service de radiologie à l'hôpital Pompidou à Paris. "Le problème concerne toutes les catégories de personnels de l'hôpital", ajoute-t-il, mettant en cause les pressions exercées par les directions des établissements pour obtenir une plus grande rentabilité : "Depuis 2003 et la tarification à l'activité, il faut faire du chiffre. Seul compte le quantitatif".

Une pression insupportable pour certains médecins

Le professeur Halimi explique que l'administration a pris le pouvoir dans les hôpitaux, grâce au législateur qui lui en a donné les moyens : "La loi HPST promulguée par Roselyne Bachelot en 2009 donne les pleins pouvoirs à l'administration au sein de l'hôpital". Après le suicide d'un médecin à l'hôpital Pompidou en décembre 2015, Philippe Halimi a décidé de créer une association d'aide et a pu récolter des centaines de témoignages relatant les difficultés et la souffrance liées à la pression imposée aux médecins et personnels soignants.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des agents hospitaliers au CHU de Nancy, le 4 juin 2013.
Des agents hospitaliers au CHU de Nancy, le 4 juin 2013. (MAXPPP)