Témoignage : dépister et vivre avec le cancer de la prostate

Publié
Durée de la vidéo : 4 min.
Témoignage : vivre et dépister le cancer de la prostate
FRANCE 3
Article rédigé par
F.Mathieux, W.Kamli, E.Denus, F.Fontaine - France 3
France Télévisions

Vous connaissez peut-être Jean-Marc Sylvestre en tant que journaliste. Aujourd'hui, c'est l'homme qui se confie sur son cancer de la prostate. C'est le premier cancer masculin. Un sujet encore tabou, car il touche à l'intime et à la virilité.

Il lève le voile sur un cancer qui tue plus de 10 000 hommes par an en France. Il brise un tabou autour d'une maladie touchant à l'intimité, souvent vécue dans le silence. Jean-Marc Sylvestre témoigne pour le journal du 19/20 de France 3. Quand il apprend sa maladie, il se dit "c'est foutu. Je vais vivre comme un zombie (...) vous n'avez plus confiance en vous. On est affreusement seul, on n'ose pas en parler, c'est compliqué". S'impose un choix : ne rien faire, ou tenter une opération qui peut rendre impuissant.

50 000 cas chaque année

Plus de 50 000 cancers de la prostate sont détectés chaque année. "A posteriori ça paraît évident, a priori c'est plus difficile", explique le journaliste Damien Mascret. "C'est un cancer qui évolue lentement, les deux tiers des cas apparaissent après 64 ans, et la moitié des décès surviennent à 83 ans. Mais après une intervention, 93 % des cas sont encore en vie après cinq ans." La priorité : éviter que le cancer ne sorte de la prostate.

Parmi nos sources :

- Institut national du cancer

Liste non exhaustive.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Prévention

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.