Cet article date de plus d'un an.

Vidéo La loi Grand âge et autonomie "est presque prête", "ce sera sans doute la grande réforme sociale de cette fin de quinquennat", déclare Olivier Véran

Publié
Article rédigé par
Avec France Inter - franceinfo
Radio France

Le gouvernement veut notamment proposer la création d'une cinquième branche de la Sécurité sociale pour faire face aux dépenses croissantes liées à la perte d'autonomie des personnes âgées.

La loi Grand âge et autonomie "est presque prête", a déclaré Olivier Véran, ministre de la Santé, jeudi 16 juillet sur France Inter. Afin de faire face aux dépenses croissantes liées à la perte d'autonomie des personnes âgées, le gouvernement veut notamment proposer la création d'une cinquième branche de la Sécurité sociale. "La cinquième branche on en parle depuis au moins 15 ou 20 ans, différents gouvernements s'étaient engagés à le faire mais faute de moyen ça n'a pas été fait, cette fois-ci nous le faisons", s'est félicité le ministre de la Santé.

"C'est important", explique Olivier Véran "car la population française vieillit, les baby-boomers deviennent les papys-boomers et les familles deviennent de plus en plus nombreuses à être prises au dépourvues avec un proche qui souffre d'une perte d'autonomie."

"Un très beau projet de loi"

Maintenant, "il faut la concerter, indique le ministre de la Santé. Il faut la discuter avec les départements, avec les fédérations, avec les associations d'usagers et présenter un très beau projet de loi". Le ministre de la Santé assume d'utiliser ce terme de "beau" pour qualifier le futur projet de loi sur l'autonomie, "parce que ce sera sans doute la grande réforme sociale de cette fin de quinquennat très attendue par des millions et des millions de familles", a-t-il assuré.

Le gouvernement a annoncé fin juin que les conclusions de la concertation préalable à la création d'une cinquième branche de la Sécurité sociale consacrée à l'autonomie, sont attendues mi-septembre. Cette concertation sera pilotée par Laurent Vachey, inspecteur général des finances.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.