Cet article date de plus de six ans.

Sauver des millions de vies pour moins de 5 dollars par personne

Près de quatre millions de vies pourraient être épargnées avec un investissement de 5 dollars par personne, selon une étude récente. De simples soins de base et un meilleur accès à la contraception permettraient d’éviter ces décès.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (55582125)

Sauver des millions de vies en consacrant moins de 5 dollars par personne aux soins de base et à la contraception ? C’est tout à fait possible, selon une étude publiée dans la revue médicale britannique The Lancet. Présentée samedi 9 avril 2016 lors d’une conférence sur la santé à San Francisco (Etats-Unis), cette étude met en avant le chiffre de 4 millions de vies épargnées.

Car, malgré une division par deux de la mortalité infantile dans le monde en l’espace de 25 ans, pas loin de 6 millions d’enfants de moins de 5 ans sont décédés en 2015, d’après les chiffres de l’ONU. Quant aux femmes, 300.000 sont mortes, cette même année, de pathologies liées à leur grossesse.

Selon Robert Black, de la Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health (Etats-Unis), qui a participé à la rédaction de cette l’étude : "un grand nombre de ces décès pourraient être évités si des mesures peu coûteuses mais à fort impact étaient proposées aux personnes qui en ont le plus besoin".

Selon les chercheurs, il suffirait d’améliorer la nutrition et les soins pré et post-natals, de traiter les infections graves, les diarrhées ou le paludisme chez 90% des femmes enceintes et des enfants de moins de 5 ans des pays à bas ou moyen revenus. Un meilleur accès à la contraception permettrait, par ailleurs, de diminuer de 67.000 le nombre de décès maternels observés tous les ans.

« Ceci équivaut à un investissement moyen de 4,70 dollars par personne » précise l’étude, qui ajoute que la grande majorité de ces soins de base peut être fournie dans de simples centres de soins. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique de santé

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.