Lariboisière : des dysfonctionnements à l'origine de la mort d'une patiente

Le rapport concernant la mort d'une quinquagénaire aux urgences de l'hôpital Lariboisière a conclu à des dysfonctionnements et à un manque de moyens.

FRANCE 3

Trois semaines après la mort inexpliquée d'une patiente aux urgences de l'hôpital Lariboisière à Paris, l'enquête interne a conclu à une série de dysfonctionnements dans la prise en charge. Le rapport des hôpitaux de Paris évoque aussi un manque de moyens dans cette affaire qui a coûté la vie à une femme de 55 ans, qui se plaignait de maux de tête et d'une forte fièvre. "La tâche des infirmières était suffisamment importante pour les absorber sur les autres tâches (...) elles n'ont pas pu évaluer correctement", a expliqué le Pr Dominique Pateron, président de la collégiale des urgences.

Des recommandations du ministère de la Santé

Par ailleurs, le rapport pointe donc que "le ratio des effectifs médicaux du service d'accueil des urgences de l'hôpital Lariboisière (...) est inférieur à celui des autres urgences de l'AP-HP (les hôpitaux de Paris)". "Il y a la recommandation de mieux organiser les circuits d'attente, éviter les mélanges entre les personnes malades et les accompagnants (...), tout cela fait l'objet de recommandations", explique la ministre de la Santé Agnès Buzyn.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'hôpital Lariboisière, dans le 10e arrondissement de Paris.
L'hôpital Lariboisière, dans le 10e arrondissement de Paris. (THOMAS SAMSON / AFP)